Maroc

«L’oléiculture, moteur de développement régional»

Noureddine Ouazzani, directeur de l’Agro-pôle olivier de l’École nationale d’agriculture de Meknès.

Les Inspirations ÉCO : Comment se développe la filière de l’olivier ?
Noureddine Ouazzani : Je suis convaincu L’olivier est un vecteur du développement macro-économique. Les opportunités du marché local et international sont très prometteuses. Il y a d’abord notre très faible consommation locale (2,5 kg/an/habitant), l’importation par le Maroc, chaque année, de 400.000 tonnes d’huile végétale alimentaire alors qu’au niveau mondial, seulement 5% de la population consomme de l’huile d’olive, qui représente 3% du marché des matières grasses international. Et cette conviction, partagée avec les fondateurs de l’Agro-pôle olivier, est derrière la création de l’Agro-pôle olivier il y a quelques années afin d’en faire un cluster pour le développement et la promotion de la filière oléicole marocaine. L’Agro-pôle olivier est une interface de l’École nationale d’agriculture de Meknès et un pôle de compétences et d’innovation pour le transfert de technologie, le développement et la promotion de la filière oléicole régionale et nationale. C’est une plateforme de démonstration avec des laboratoires et des installations qui regroupent toutes les activités de la filière oléicole, de la pépinière à la valorisation des sous-produits de l’olivier, en passant par l’obtention de l’huile d’olive.

Quel est le défi auquel sera confrontée la filière oléicole marocaine ?
Le défi pour l’avenir du secteur oléicole de notre pays est d’arriver à développer des connaissances et des compétences techniques et technologiques toujours plus avancées. Ces efforts doivent s’accompagner de la stimulation de la consommation de l’huile d’olive sur le marché local et la création de la demande en huile d’olive marocaine de qualité sur les marchés internationaux traditionnels et émergents avec une approche intégrée «Production huile d’olive de qualité-commercialisation». Et c’est dans cette vision que s’inscrivent les missions de l’Agro-pôle olivier, ainsi que cela a été voulu par ses fondateurs. Depuis sa création en 2005, l’agro-pôle a été à l’origine de plusieurs activités phares, dont les Journées méditerranéennes de l’olivier, le Forum international de l’Agro-pôle olivier et le Trophée «Volubilis extra-vierge Maroc», qui ont permis de créer un dynamisme sans précédent autour de la filière oléicole régionale et nationale, et qui a abouti à des partenariats fructueux avec d’autres organismes nationaux et internationaux. .


Comment l’Agro-pôle olivier contribue-t-il au dynamisme de la filière oléicole dans la région ?
Certes, il y a un engagement moral avec la filière oléicole de Meknès et la région Fès-Meknès, mais à chaque fois que l’occasion se présente, on est toujours disponible pour apporter notre savoir-faire. Je cite, à titre d’exemple, l’implication de l’Agro-pôle olivier dans la Caravane Olivier de l’OCP qui a parcouru les principales zones oléicoles marocaines. La relation Agro-pôle olivier-filière oléicole de Meknès est aussi une stratégie voulue qui tire son secret de l’état et de l’art de la filière oléicole méditerranéenne. En effet, c’est la région qui est le moteur du développement oléicole des principaux pays producteurs méditerranéens. Le développement de notre oléiculture doit s’inscrire dans cette vision pour une meilleure compétitivité de l’huile d’olive marocaine.

Que pensez-vous du projet Olea Green-Food Meknès ?
Lors de la cinquième édition du forum, le projet Olea Green-Food Meknès a été présenté comme une solution innovante de transition énergétique et écologique pour la filière oléicole. «Olea Green-Food Meknès» est une solution «zéro rejet polluant» pour la trituration d’olives et la valorisation des sous-produits et biomasse de l’olivier (noyau d’olive, grignon séché, bois de taille). Il s’agit de mettre à profit les dernières innovations technologiques propres de production d’huile d’olive (système à 2 phases) et d’énergie verte à partir de la biomasse de l’olivier (www.leseco.ma) Ce projet est conçu et réalisé avec l’appui scientifique et technique de l’Agro-pôle olivier ENA Meknès et dans le cadre d’un partenariat public-privé, composé du Conseil de la région Fès-Meknès, du Conseil de la ville de Meknès, du conseil préfectoral et d’opérateurs industriels nationaux et internationaux tels qu’Olea Food (fxiliale du Groupe LCM-Aïcha), Green of Africa et Suez recyclage et valorisation Maroc (Filiale de Suez France). Un protocole d’accord a été signé entre les partenaires à l’occasion de la COP22 pour le financement de ce projet dont le coût global est estimé à 450 MDH.

Quelle est la finalité de la Déclaration de Meknès, émise lors du dernier Forum de l’olivier ?
La Déclaration de Meknès vient en reconnaissance de l’olivier comme «vecteur de développement durable et de lutte contre les changements climatiques. L’idée est née des débats engagés dans les side-events COP22 organisés autour de la «thématique olivier» par le Conseil oléicole international et l’Agro-pôle olivier ENA Meknès. Nous avons émis le souhait que cette déclaration soit portée par le Conseil oléicole international et la FAO afin de la partager avec tous les pays membres, comme solution climat lors des différents sommets relatifs à l’agriculture et à la sécurité alimentaire, dans la préparation de la COP23 de 2017 ainsi que dans les autres rencontres internationales comme les COP biodiversité ou celles concernant les Objectifs de développement durables votés en 2015 par les Nations-Unies. Cette déclaration est par ailleurs soutenue par la société civile, à l’instar du Réseau méditerranéen des villes de l’huile d’olive (Re.C.O.Med), qui regroupe plus de 12 pays méditerranéens, notamment la fondation culturelle «Routes de l’olivier» (Grèce), l’Association des villes de l’huile d’olive d’Italie, l’Association des municipalités de l’huile d’olive d’Espagne (AEMO) et la fondation «Olivier Promo Meknès»…  

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page