Maroc

Jeunes architectes marocains : ceci vous concerne

La première édition des Young Moroccan Architecture Awards (YMAA), prévue en 2020 mais annulée à cause de la pandémie de Covid-19, se tiendra finalement en 2022.  L’objectif sera de mettre en avant les réalisations innovantes des jeunes architectes marocains de moins de 45 ans. Les inscriptions sont  ouvertes jusqu’au 18 mai 2022 sur le site internet www.ymaa.ma/inscription.

« La fête de la créativité est lancée, elle permettra à des centaines de jeunes architectes de moins de 45 ans de faire connaitre à un large public, via les médias nationaux et internationaux, les projets innovants qu’ils ont conçus, intéresser de nouveaux clients et marquer ainsi les tendances », indique un communiqué des organisateurs.

Selon la même source, « il est nécessaire d’honorer ces praticiens, de stimuler leur créativité, de reconnaître les particularités et centres d’intérêt de chacun d’eux, mais également de donner aux plus talentueux la reconnaissance nationale et internationale qu’ils méritent ».

C’est pourquoi, ajoute le communiqué, « le groupe Archimedia, 1er groupe des médias de l’architecture et du bâtiment au Maroc, fort de ses vingt ans d’expérience et d’engagement permanent envers les architectes, a décidé d’organiser les Young Moroccan Architecture Awards, YMAA afin de reconnaître l’excellence des pratiques architecturales au Maroc ».

Les architectes les plus méritants recevront des prix et distinctions, dans une trentaine de catégories. Deux prix récompenseront les projets de fin d’études des étudiants marocains en fin de cursus universitaire dans les écoles architecture nationales comme étrangères.

Le jury présidé par un architecte de renom, Taoufik El Oufir, sera composé d’éminents autres professionnels aussi bien du Maroc que d’Italie ou de France. Christian de Portzamparc, architecte du grand théâtre de Casablanca sera l’invité d’honneur de ce jury.

Les inscriptions sont désormais ouvertes jusqu’au 18 mai 2022 sur le site internet www.ymaa.ma/inscription, conclut le communiqué.

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page