Maroc

G20 des Jeunes Entrepreneurs : deux startups ont représenté le Maroc

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Le Maroc a été représenté pour la première fois au G20 des Jeunes Entrepreneurs. Deux startups marocaines accompagnées par le programme 212 Founders, Freterium et GOA Commerce, ont donc été invitées à se joindre à la délégation nord-africaine, par le cabinet d’entrepreneurs INSKIP.

C’est une première – une délégation d’entrepreneurs emblématiques venant du Maroc, ainsi que d’autres pays nord-africains, et ayant levé jusqu’à 17 millions d’euros, ont représenté l’Afrique du Nord au Sommet du G20 des Jeunes Entrepreneurs en Italie, les 5 et 6 octobre 2021. «Nous sommes heureux de nous faire représenter par Freterium et GOACommerce, deux startups marocaines issues du Programme 212 Founders. Il est important de tisser des liens avec les écosystèmes internationaux afin d’accompagner ces startups dans leur développement», a assuré à cette occasion Youssef Mamou, directeur du programme 212 Founders. La délégation nord-africaine a participé, au côté de celle française, au Sommet qui rassemble tous les ans plus de 400 entrepreneurs issus des pays du G20. Le Sommet de cette année s’est tenu autour du thème «Global Renaissance», et a exploré le rôle de l’entrepreneuriat pour une reprise économique inclusive et durable post-Covid.


Pour Mehdi Chérif Alami, fondateur et CEO de Freterium, la plateforme de gestion de flux logistiques qui a rejoint le prestigieux Y Combinator en Californie : «Ce sommet nous permet d’accélérer nos ambitions internationales, tout en tissant des relations de long terme avec nos homologues d’Afrique du Nord et du reste du monde. L’écosystème entrepreneurial marocain s’est transformé ces dernières années, et nous avons beaucoup à gagner à le mettre en avant sur la scène internationale». «GOACommerce a initialement été lancé en parallèle en Tunisie et au Maroc. Nous sommes maintenant également présents en Egypte. Cette délégation nord-africaine vient donc illustrer une complémentarité de nos écosystèmes qui existe déjà de facto, mais qu’il faut continuer à renforcer dans notre intérêt commun», renchérit, de son côté, Emna Maki, co-fondatrice de GOA Commerce.

Pour mettre en place cette initiative, le cabinet d’entrepreneurs INSKIP a trouvé le soutien de partenaires institutionnels pionniers de leurs écosystèmes entrepreneuriaux respectifs : 212 Founders au Maroc, Smart Capital en Tunisie, ITIDA en Egypte, et, pour l’Algérie, la Chambre algérienne de commerce et d’industrie. Cette délégation vient ainsi confirmer les ambitions entrepreneuriales de la région où les initiatives institutionnelles et privées se sont multipliées, ouvrant ainsi la porte à un nombre croissant d’investissements et de succès entrepreneuriaux. Le G20 des Jeunes Entrepreneurs a pour objectif de promouvoir le développement des écosystèmes entrepreneuriaux à l’international, et chaque délégation élabore, à cet effet, des recommandations concrètes qui sont ensuite remises à leurs gouvernements respectifs.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page