Maroc

Football: Des mesures d’urgence prises contre les hooligans

L’interdiction d’accès au terrain pour les personnes impliquées dans des actes de violence pourrait être strictement appliquée./DR

Une série de mesures d’urgence ont été annoncées, mercredi à Rabat, pour faire face au phénomène du hooliganisme dans le football national. Des mesures prises dans le cadre d’une stratégie d’action globale impliquant l’ensemble des parties concernées.

En effet, deux réunions ont été tenues mardi et mercredi au siège du ministère de l’Intérieur, en présence du ministre de la Justice et des libertés, du ministre de la Jeunesse et des sports, du ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, du président de la Fédération royale marocaine de football, du président de la Ligue professionnelle de football, en plus des représentants de la Gendarmerie Royale, de la Sûreté nationale, des Forces auxiliaires et de la Protection civile.


Un communiqué commun sanctionnant les travaux de ces deux réunions, a annoncé une série de mesures urgentes préventives et répressives visant à éradiquer le phénomène du vandalisme et des actes de violence lors des matchs de football.

Base de données relatives aux hooligans

Selon le document dont lecture a été donnée par le ministre délégué à l’Intérieur, Cherki Drais, il s’agit de renforcer la coordination institutionnelle entre l’ensemble des secteurs concernés pour promulguer dans les meilleurs délais le texte d’application relatif aux commissions locales prévues par l’article 308-19 de la loi 09-09 complétant les dispositions du code pénal en ce qui concerne les actes de violence commis lors des rencontres sportives.

Pour que ces commissions puissent mener à bien leurs missions, il a été convenu qu’elles supervisent l’ensemble des mesures concernant les préparatifs des compétitions sportives avec la nécessité de la présence de représentants du parquet général aux réunions de préparation des matchs et durant le déroulement des manifestations sportives.

Le communiqué souligne aussi la nécessité de veiller à l’application stricte et rigoureuse des dispositions de la loi 09-09 à l’encontre des personnes impliquées dans des actes de violence lors des manifestations sportives. Il insiste aussi sur l’activation des dispositions répressives prévues par la loi 09-09, notamment en ce qui concerne l’interdiction d’accès au terrain pour les personnes impliquées dans des actes de violence avec la possibilité de les astreindre à résidence ou dans un autre lieu avec l’obligation de faire acte de présence aux postes de police ou auprès des autorités locales lors du déroulement des matchs.

Selon le document, il a été décidé, à cet effet, la mise en place de mécanismes de gestion des bases de données relatives à cette catégorie de personnes.

Les mesures prévoient aussi d’intégrer à la loi 09-09 des dispositions interdisant l’accès aux terrains des mineurs non-accompagnés avec l’arrêt des responsabilités des tuteurs envers leurs agissements.

Il s’agit aussi de l’interdiction des déplacements groupés des supporters en dehors des provinces et préfectures s’il s’avère que ces déplacements présentent une menace à l’ordre public.

Sanctions des clubs

Les mesures envisagent également l’application rigoureuse des sanctions de la FRMF contre les clubs dont les supporters sont impliqués dans des actes de violence, dont la sanction des matchs sans public.

Le document annonce également le démarrage de la mise en application du programme de l’équipement des terrains qui accueillent les matchs du championnat professionnel en caméra de surveillance, portiques électroniques, entre autres, en vue d’appuyer les protocoles de sécurité. Il a été décidé, selon le communiqué, de boucler ce programme avant la fin de l’année.

Encadrement des associations de supporters

Le communiqué précise aussi que la Société nationale de réalisation et de gestion des stades (SONARGES) sera désormais chargée de superviser l’organisation logistique de l’ensemble des matchs du championnat professionnel en coordination avec les parties concernées.

D’après le document, ce sont les autorités administratives locales qui vont se charger de l’encadrement des associations de supporters à travers leur implication dans les réunions préparatoires et la coordination concernant les activités festives qu’elles comptent organiser sur les gradins.

Le ministère de la Jeunesse et des sports supervisera, quant à lui, l’élaboration d’une stratégie nationale de sensibilisation aux dangers de la recrudescence du hooliganisme dans les stades en coordination avec les parties concernées.

Le document indique qu’il a été convenu de former une commission technique commune qui tiendra des réunions mensuelles afin d’assurer le suivi de la mise en application des mesures prises pour lutter contre le hooliganisme.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page