Maroc

Fès-Meknès : l’UEMF initie les filles du primaire à l’Intelligence artificielle

L’Université Euromed de Fès lance des «Coding bootcamps» dans l’Intelligence artificielle (AI) au profit de 100 écolières de la Région Fès-Meknès. Ce projet vise à encourager ces dernières à s’orienter vers des études d’ingénierie digitale  et d’IA. 

Plus de 100 écolières, scolarisées dans les provinces de Moulay Yacoub et Taounate ont bénéficié, les 15 et 16 mars, d’une formation à la fois ludique et innovante dans le domaine de l’Intelligence artificielle. Fruit d’un partenariat entre la Chaire ICESCO «Femmes en Sciences : Intelligence artificielle et Futur» de l’UEMF, la société Alten Maroc, l’Académie régionale d’éducation et de formation (AREF) et la Région Fès-Meknès, ces ateliers favorisent l’inclusion et l’initiation au domaine de l’IA en encourageant les jeunes à s’orienter plus tard vers des études d’ingénierie digitale et d’intelligence artificielle. Inspirée d’une démarche, dite «Coding bootcamps»», cette initiative vise à impliquer les élèves dans divers aspects de l’IA, tels que la robotique, la modélisation et la simulation, le jeu et l’apprentissage machine.


Pour mémoire, cette méthodologie a déjà été initiée par Maha Gmira, titulaire de la Chaire Femmes en Sciences, experte reconnue en IA et enseignante à l’École d’ingénierie digitale et d’Intelligence artificielle de l’UEMF. «L’âge représente un facteur décisif en matière de choix d’orientation. Il est donc primordial d’agir tôt dans le cursus scolaire pour informer, sensibiliser, encourager et rendre l’information accessible à travers le Royaume», explique Maha Gmira, qui a déjà organisé la première session des «Coding Bootcamps» dans la Région de Guelmim-Oued noun, les 26 et 27 février derniers, au profit de 77 jeunes filles.

La société Alten et le ministère de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sport, ont contribué fortement à cette édition en apportant un appui matériel et logistique à l’opération. En effet, grâce à des kits intelligents, composés de 36 tablettes éducatives fournis par ledit ministère, et à des ordinateurs et équipements informatiques offerts par la société Alten Maroc, les élèves pourront ancrer facilement les connaissances acquises lors du «Bootcamp» en découvrant de plus près les usages divers et variés du numérique.

À noter que la Chaire «Femme en Sciences : Intelligence artificielle et Futur», créée sous l’impulsion de l’UEMF et de l’ICESCO, a pour vocation de soutenir les travaux de Recherche & Innovation dans le domaine de l’Intelligence artificielle en faisant de l’égalité, l’inclusion et la diversité dans l’intelligence artificielle, une base fondamentale.

La chaire se donne comme mission de créer un cadre de référence pour y conduire et développer des travaux de recherche, en partenariat avec le monde industriel marocain, tout en attirant davantage de doctorants, et surtout de doctorantes, dans le domaine de l’IA, avec une volonté affichée de soutenir et favoriser l’innovation et l’entrepreneuriat dans le secteur du numérique. Elle a également pour objectif de tisser des liens avec les meilleurs laboratoires du monde grâce au large réseau de partenaires de l’UEMF, via son École sur l’Ingénierie digitale et l’Intelligence artificielle (EIDIA), première école d’Ingénieurs dans ce domaine à l’échelle Euro-Afrique.

Mehdi Idrissi / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page