Maroc

Fès-Meknès. Le processus de décarbonation enclenché

Le Centre régional d’investissement (CRI) Fès-Meknès lance une enquête  auprès des entreprises industrielles de la région pour déterminer les consommations énergétiques et les accompagner dans leur transition bas carbone. 

Le Centre régional d’investissement (CRI) Fès-Meknès déclenche un nouveau chantier stratégique dédié à l’économie verte, en privilégiant la logique d’une économie circulaire intégrant les spécificités et les potentialités locales.


À cet effet, une attention particulière est accordée au développement des filières industrielles vertes dans les domaines des énergies solaires, éoliennes, d’assainissement liquide et de gestion des déchets. Pour réussir cette transition, l’Agence marocaine pour l’efficacité énergétique (AMEE) et le CRI Fès-Meknès ont signé une convention en février 2021 dans l’objectif d’accélérer la transition vers une industrie bas carbone dans la Région Fès-Meknès, moyennant des actions d’assistance technique et institutionnelle aux opérateurs industriels de la région.

À travers cette convention, l’AMEE met à la disposition des entreprises de la région son expertise en matière d’accompagnement aux audits énergétiques, à la mise en œuvre des recommandations qui en sont issues et à la mise en place du système de management de l’énergie conformément à la norme ISO 50001. La convention prévoit également des actions de renforcement des capacités au profit des professionnels de l’industrie et l’accompagnement technique à l’investissement dans les projets d’efficacité énergétique à travers le programme Tatwir croissance verte, mené avec Maroc PME.

Ce dernier est un outil d’accompagnement et de soutien pour la décarbonation des très petites, petites et moyennes entreprises industrielles marocaines. Il prévoit des subventions à hauteur de 30% des investissements liés à l’économie verte.

Ce programme qui s’inscrit dans le cadre du plan de relance industrielle 2021-2023, cible les projets d’amélioration de l’efficacité énergétique et d’intégration des énergies renouvelables portant notamment sur l’optimisation des performances énergétiques des systèmes de production et l’adoption de solutions moins énergivores, mais aussi toute technologie propre permettant une utilisation rationnelle des matières premières, la réduction de la consommation d’eau et aussi minimiser les rejets solides, liquides ou gazeux.

Il accompagne aussi les projets d’amorçage de filières industrielles vertes telles que la production d’équipement de recyclage industriel et des énergies renouvelables et aussi les projets d’innovation et de développement de produits avec une faible empreinte carbone.

D’autres lignes de financement dédiées sont en cours de mise en place (BERD avec quatre banques nationales), qui, à l’instar du programme MORSEFF, adopte une approche de financement avec une subvention de 10% comme la «Green Value Chain» et la «Morocco Green Financial Facility». Afin de faire bénéficier les entreprises de la région du programme «Tatwir croissance verte», qui a été mis en place dans le cadre de la politique nationale en matière d’économie verte visant à appuyer techniquement et financièrement la décarbonation des TPME industrielles, le CRI Fès-Meknès a lancé un appel à manifestation d’intérêts en partenariat avec Maroc PME et l’AMEE au profit des entreprises de la Région Fès-Meknès désireuses de profiter de cet accompagnement.

En vue d’anticiper les besoins futurs en compétences correspondant au développement des filières vertes, le déploiement de programmes de formation dédiés aux métiers verts est à promouvoir également, à travers des mesures incitatives appropriées, des initiatives de recherche-développement-innovation portées par les acteurs académiques, industriels et financiers.

Mehdi Idrissi / Les Inspirations ÉCO

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page