Maroc

Fès-Meknès : la CCIS valide son plan d’action pour 2022

La Chambre de commerce, d’industrie et de services de Fès-Meknès valide son budget prévisionnel 2022. D’une enveloppe de 136,3 MDH, dont 76,5 MDH pour l’investissement et 22 MDH pour la gestion, la chambre compte cette année concrétiser son plan d’action destiné à améliorer le climat des affaires et booster la compétitivité de la région.

La Chambre de commerce, d’industrie et de services de Fès-Meknès (CCIS-FM) vient de valider, lors de la dernière session ordinaire de mars, tenu à Fès, son budget pour l’année 2022. Dotée d’un budget prévisionnel de 136,3 MDH, dont 76,5 MDH pour l’investissement et 22 MDH pour la gestion, la chambre compte, cette année, concrétiser son plan d’action destiné à améliorer le climat des affaires et booster la compétitivité de la région. Outre le budget disponible dans la trésorerie de la chambre jusqu’au 31 décembre 2021 (48,6 MDH), on trouve que les principaux produits d’exploitation prévus sont la taxe professionnelle (15 MDH), la subvention relative au plan de développement de la CCIS (6,2 MDH) et  la subvention d’exploitation  (3,9 MDH). Parmi les ressources d’investissement de la chambre, une enveloppe de 47 MDH qui sera destinée à la construction du centre d’affaires «Saiss business center», et une subvention de 13,9 MDH du Conseil communal de Fès et du Conseil de la région Fès-Meknès consacrée à la construction du parc d’exposition. Ce programme, d’une année, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du plan stratégique 2022-2027 de la CCIS.


Au cours de l’année, ses membres  ont tracé quatre objectifs stratégiques, à savoir le renforcement de l’efficacité de l’intervention des organes de la chambre, la diversification et l’amélioration de la qualité des services accordés aux adhérents, l’amélioration de l’attractivité et du climat des affaires, ainsi que la réalisation des projets à effet direct sur le développement économique de la région.

La chambre compte également mettre en place de nouveaux services à valeur ajoutée et le renforcement de la communication et des liens avec des institutions étrangères. Par ailleurs, dans le cadre des actions visant l’amélioration de l’attractivité de la région, l’accent sera mis sur la réalisation d’une analyse pour la mise en place d’un label provincial destiné à l’ensemble des secteurs productifs (cuir, agroalimentaire…).

Il sera également question de contribuer à l’aménagement et au développement des infrastructures d’accueil (industrielles) et des zones d’activités économiques, l’élaboration d’un modèle économique pour la gestion des zones économiques de la région, des mesures d’encouragement des investisseurs et la réalisation d’une monographie économique pour accompagner le développement des secteurs productifs dans la région.

Pour contribuer à l’amélioration du climat des affaires, le plan d’action de la CCIS vise le renforcement de la représentativité de la chambre dans les comités régionaux et provinciaux, l’organisation d’une conférence régionale sur le climat des affaires, la réalisation d’un diagnostic sur le climat des affaires dans la région et l’accompagnement des activités du centre de médiation et d’arbitrage.

Mehdi Idrissi / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page