Maroc

Fès : les travaux de réaménagement urbain reprennent

Les conditions sont de nouveau réunies pour la relance des projets de réaménagement urbain de la ville de Fès. La première tranche du chantier de réaménagement du boulevard Mohammed V vient d’être finalisée, alors que la deuxième tranche devrait être lancée dans les jours qui viennent. Quant au projet d’extension et de mise à niveau de l’avenue Ouislane, sa première tranche avance à grands pas.

Les principaux chantiers relatifs aux travaux de réaménagement urbain de la ville de Fès reprennent à un rythme soutenu. Pour l’heure, les habitants se demandent quand ils pourront à nouveau circuler normalement, qu’ils soient riverains, commerçants ou tout simplement usagers de cet axe qui représente l’un des principaux boulevards du centre-ville. Il faut signaler que les grands travaux de réaménagement urbain, entamés en 2019 dans la ville spirituelle, ont connu une interruption forcée en raison de la crise sanitaire, entraînant un retard de plus d’an dans le planning de réalisation. La première tranche des travaux du chantier de réaménagement du boulevard Mohammed V vient d’être finalisée, alors que la seconde devrait être lancée incessamment.


Ce projet nécessitera une enveloppe de 28MDH. Concernant le projet d’extension et de mise à niveau de l’avenue Ouislane, qui relie le quartier Narjis à Bab Ftouh, sa première tranche enregistre également des progrès notables. Pour ce qui est des prochaines étapes, la mairie promet que les perturbations de la circulation resteront limitées parce que seuls de petits tronçons seront fermés tour à tour, en fonction de l’avancement des travaux.

Par ailleurs, l’adoption définitive de la circulation dans les deux sens de l’avenue Mouhammed Esslaoui, dans son ensemble, devrait contribuer grandement à soulager le trafic. Pour rappel, les projets en cours de réalisation actuellement à Fès, font partie du programme de réaménagement du réseau routier de la ville. Lancé en 2018, ce programme est doté d’une enveloppe de 1 MMDH. La première partie dudit programme est dotée d’une enveloppe de 500 MDH. Elle concerne le financement des projets d’aménagement et d’élargissement du réseau routier de la ville.

Cette tranche, qui doit être bouclée entre 2019 et 2022, fait l’objet d’un partenariat entre le ministère de l’Intérieur, le Conseil de la région, la Commune de Fès et la société Al Omrane Fès (maître d’ouvrage délégué). C’est la Direction générale des collectivités locales qui finance la totalité du projet avec des versements annuels de 100 MDH s’étalant entre 2018 et 2022. Ce budget englobe également la réalisation des études, les travaux d’assainissement, l’éclairage public et l’aménagement des espaces verts. Les principaux axes routiers concernés par cette première tranche sont la route d’Ouislane, les grands quartiers et les entrées principales de la ville. Quant à la deuxième tranche, dotée d’une enveloppe équivalente de 500 MDH pour la période 2019-2020, elle concerne la mise à niveau urbaine et l’aménagement des quartiers sous-équipés. Ce projet sera financé en totalité par le ministère de l’Aménagement du territoire national, via le Fonds de solidarité habitat et intégration urbaine (FSHIU).

En effet, il est prévu que le département dédie 310 MDH à la construction, au renforcement et à l’élargissement des ruelles des quartiers sous-équipés, 115 MDH aux espaces verts, parkings et terrains de proximité, 65 MDH à la décoration et peinture et enfin 10 MDH à l’éclairage public. La maîtrise d’ouvrage de ce projet est assuré par la société Al Omrane Fès.

Mehdi Idrissi / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page