Maroc

Fès : Les fonds du programme Mdinti débloqués

Le conseil préfectoral de la ville vient de signer une panoplie de conventions qui ont notamment pour objectif la concrétisation du partenariat avec la Société marocaine d’ingénierie touristique (SMIT).


Lors de l’Assemblée générale ordinaire du Conseil préfectoral de la ville de Fès tenue récemment, plusieurs projets ont été approuvés. En effet, le conseil a signé une panoplie de conventions qui ont notamment pour objectif la concrétisation du partenariat avec la Société marocaine d’ingénierie touristique (SMIT) pour la réalisation du programme intégré de développement touristique du produit culturel et artisanal dans la médina, baptisé «Mdinti». Ce programme sera mis en place sur une durée de 42 mois et nécessitera un budget de 160 MDH. Sur ce point, «il faut rappeler que la région dispose aujourd’hui de 340 unités touristiques classées, avec une capacité de 19.012 lits. En outre, 43 projets touristiques privés sont en cours de réalisation pour un montant global de 1 MMDH, ce qui va permettre à la région d’augmenter sa capacité litière de 3.791 lits», souligne Fouad Tadlaoui, délégué régional du tourisme.

L’autre convention signée par le conseil préfectoral concerne le programme de luttre contre les habitations menaçant ruine à Fès. «Cette dernière vise surtout à améliorer les conditions de vie de la population, à lutter contre la précarité sociale et économique et à permettre aux habitants d’accéder à un logement répondant aux normes de qualité», note El Houcine El Abbadi, président du Conseil préfectoral de la ville de Fès.

Pour la réalisation de ce programme, un montant global de 150 MDH a été arrêté. Les ministères de l’Intérieur et de l’Habitat contribueront chacun à hauteur de 70 MDH, alors que le conseil de la ville apportera les 10 MDH restants. La société Al Omrane de Fès sera chargée de la gestion financière du programme, tandis que le conseil préfectoral s’engage à déterminer la liste des bénéficiaires et la supervision de cette opération en coordination avec le ministère de l’Habitat et les autorités locales. Ce programme vise à reloger près de 1.200 familles vivant dans des habitations menaçant ruine. Il couvrira surtout les quartiers les plus démunis et fragiles, à l’instar de la Zone Nord, de Jnanate, de Louizate, de Sehb Elouard, de Ouinat Elhajjaj et de Zouagha. 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page