Maroc

Fès : Les élections s’annoncent corsées

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

PJD, PI, PAM, RNI, MP… Les différents partis politiques engagent leurs chevaux de bataille dans un combat qualifié de très rude dans la ville de Fès. Les 148 candidats vont devoir se confronter pour huit sièges. Le nombre des inscrits sur les listes électorales s’élève à 426.438 dans la préfecture.


Depuis samedi dernier, les candidats aux élections législatives de chaque parti politique ont lancé leur campagne électorale. La préfecture de Fès est composée de deux circonscriptions, Fès Nord et Fès Sud. Chacune d’entre elles dispose de quatre sièges pour lesquels les candidats devront s’affronter. S’agissant de la région de Fès-Meknès, elle dispose de 37 sièges parlementaires. À Fès, comme pour le reste du Maroc, la campagne électorale a bien commencé samedi dernier, mais l’exception dans la ville impériale, c’est qu’on y voit souvent les leaders des partis politiques se confronter rudement sur le même champ de bataille.

Chaque parti avance ses favoris
Cette fois-ci, le PJD, parti qui a dominé lors des élections régionales a fait appel à Driss El Azami El Idrissi, actuel maire de la ville et ministre du Budget et à Omar El Fassi, vice-maire et député. De son côté, le PI a choisi comme cheval de bataille son leader actuel et ancien maire de la ville, Hamid Chabat aux côtés d’Allal El Amraoui, ancien vice-maire de la ville de Fès. Il est à noter que les Istiqlaliens ont choisi d’être représentés par l’ancien détenu salafiste, Rafiki Abdelwahab (Abou Hafs), qui sera en deuxième place après Chabat. Pour la formation du PAM, qui n’avait jusqu’ici jamais remporté de siège parlementaire à Fès, elle a choisi Mohamed Radi Slaouni, ancien président du PJD à l’arrondissement Saiss, et Aziz Lebar, ancien président du CRT. Chez le MP, Mohand Leanser a recruté Abdellah Amimi, ancien wali à la retraite. Pour le RNI, le parti a choisi de mettre en avant son candidat Rachid El Fayek, président de la commune d’Ouled Tayeb. Cela dit, il faut noter que la préfecture de Fès englobe un total de 148 candidats pour les élections législatives du 7 octobre prochain. Ainsi 37 listes seront ainsi réparties sur les deux circonscriptions, Fès-Nord (18 listes) et Fès-Sud (19 listes). Il importe également de noter que le nombre des inscrits sur les listes électorales s’élève à 426.438. Pour ce qui concerne les bureaux de vote, les autorités locales ont mis en place 930 bureaux dans la préfecture dont 417 à la circonscription Fès-Nord et 513 à la circonscription Fès-Sud. À cela s’ajoutent 112 bureaux centraux de vote, dont 56 au niveau de la circonscription de Fès-Nord et 56 dans la circonscription Fès-Sud, qui ont été mis en place pour faciliter l’opération de collecte des résultats partiels et accélérer l’envoi des procès-verbaux au siège de la commission de vote au niveau de la préfecture. 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page