Maroc

Fès : L’ONMT dévoile son plan marketing pour la ville

Ce plan, qui doit être bouclé avant fin 2017 va permettre à la région d’avoir 14 fréquences hebdomadaires supplémentaires dans le but de dépasser le seuil d’un million de passagers. Une ligne directe Dakar-Fès est prévue pour cette année.


Bonne nouvelle pour le tourisme à Fès. L’ONMT veut passer à la vitesse maximale et booster l’activité touristique de la ville. À cet effet, Abderrafie Zouiten, directeur général de l’ONMT œuvre, en concertation avec les opérateurs touristiques de Fès-Meknès ainsi que les autorités locales, pour la mise en place d’un plan marketing visant à asseoir une marque propre à la ville ainsi que sa région. Selon les responsables, ce plan marketing de la ville de Fès va être bouclé fin 2017. Il a comme principal challenge de repositionner la destination en améliorant l’expérience de voyage proposé. «On vise à repositionner le produit d’une destination (Musée à ciel ouvert) dans une expérience qui exalte les sens et nourrit l’esprit, et ceci à travers une réelle valorisation du patrimoine culturel et historique ainsi que la capitalisation sur les atouts innombrables de la région, notamment ceux relatifs aux produits du terroir et des sites naturels», explique Zouiten.

Ce plan ambitionne également de créer de nouveaux circuits relatant la richesse historique de Fès et Meknès de manière originale avec une structuration de la filière artisanale et une capitalisation sur la musique andalouse. Les responsables ont également annoncé la création de nouveaux circuits gastronomiques (huile d’olives, plantes aromatiques et médicinales, Safran, miel, truffes…) ainsi que la création de circuits thématiques (randonnées, exploration de grottes et gouffres, archéologie…) et d’hébergements agro-touristiques. Le directeur général de l’ONMT a aussi saisi cette occasion pour appeler les acteurs du marché à adopter une stratégie de rupture permettant la structuration du produit et son repositionnement marketing.

Enfin une ligne Fès-Marrakech
L’ONMT a annoncé également la création d’un site pour présenter les potentialités de la région ainsi que placer le produit sur les plus grands réseaux. Lors de cette rencontre, Zouiten a mis l’accent sur l’importance du tourisme interne qui présente plus de 30% de l’activité touristique nationale. En effet, ce nouveau plan va permettre la mise en place d’un vol interne, avec trois fréquences hebdomadaires, reliant Fès à Marrakech. «Ce projet ambitieux permettra de relier deux destinations à forts potentiels culturels tout en permettant à Marrakech de capitaliser sur son accessibilité et sa notoriété et de jouer le rôle de «hub touristique». Il va également permettre aux opérateurs étrangers d’innover et de redéfinir le produit ainsi que renforcer l’accessibilité des différentes régions du royaume. Le développement de l’activité touristique est lié en grande partie à l’activité aérienne», rappelle Zouiten.

De ce fait, l’ONMT va mettre en place 14 fréquences hebdomadaires au total dans le but de dépasser le seuil d’un million de passagers. Ces nouvelles lignes vont permettre à la ville d’avoir une capacité globale de 126.000 sièges au départ de cinq marchés à fort potentiel. La finalité est de convertir la bonne perception de la destination en flux touristiques en actionnant l’aérien au départ des différents bassins émetteurs. Il faut préciser que la ville de Fès dispose du quatrième aéroport en termes d’arrivées. «En 2016, six Éductours ont été organisés, ciblant les agences de voyages et les leaders d’opinion comme les membres des grandes familles Tidianes.

Ils ont également organisé plus de 20 workshops et roadshow dans les différents marchés ciblés ainsi que la participation à plus de 80 foires et salons», rappelle Zouiten. Lors de cette rencontre, le directeur général de l’ONMT a également mis l’accent sur le produit touristique de Fès, qui était toujours une destination privilégiée, en particulier parmi les pèlerins et les fidèles africains de la Zawiya du Cheikh Sidi Ahmed Tijani, qui se chiffrent à plus de 300 millions d’adeptes dans le monde. D’ailleurs une ligne Fès-Dakar est prévue pour fin 2017. «Toutes ces actions vont permettre à la ville de Fès de rehausser le patrimoine culturel, artistique et architectural conformément aux objectifs fondamentaux fixés dans le programme de développement régional touristique», précise le DG de l’ONMT. 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page