Maroc

Fès/Jnan Sbil : Les poissons du lac décimés

Les poissons du bassin de Jnan Sbil sont tous morts. Les protecteurs de l’environnement sont mobilisés pour connaître les raisons de ce désastre.


Des milliers de poissons morts flottent à la surface du bassin de Jnan Sbil. Dans ce grand et mythique jardin de Fès, dont le bassin est alimenté par Oued Fès via un système de distribution d’eau, c’est la désolation et la consternation. Mais il semble que cette hécatombe risque de toucher d’autres endroits.

En effet, l’Association fassie de pêche et de protection de l’environnement (AFPPE) et le Forum régional des initiatives environnementales ont lancé des alertes sur la catastrophe écologique qui frappe actuellement plusieurs points d’eau de la ville et de la région. Les acteurs de la société civile pointent du doigt le déversement en grande quantité de margines ainsi que d’eaux usées de douars non équipés pour l’assainissement, mais aussi de déchets industriels. Face à l’inquiétude de la société civile et des habitants de la ville, les responsables du service d’assainissement de la Régie autonome de distribution d’eau et d’électricité de Fès (RADEEF) ont assuré que le bassin n’est pas touché par une quelconque pollution, mais qu’il s’agit plutôt d’un manque d’eau. Selon le département d’assainissement de la ville, «En raison des très faibles précipitations et de la canicule durant les deux derniers mois, le niveau d’eau de nombreux bassins, dont celui Jnan Sbil, reste bas, ne remonte pas. Résultat, l’eau manque d’oxygène, la concentration d’azote devient trop importante et favorise le développement des algues vertes, peu propices à la vie animale. Le seul moyen de pallier ce manque est la pluie qui permet d’oxygéner le milieu. Pour un retour à la normale, il faudra hélas attendre les prochaines pluies».  

Pour rappel, Jnan Sbil a été réalisé pour le Sultan Moulay Abdallah au XVIIIe siècle. Au fil du temps, le jardin a fini par se dégrader par manque d’entretien et de moyens avant de se retrouver totalement fermé au public. Après une série de réparations, le jardin a réouvert ses portes au public en 2011. Le parc propose plusieurs thématiques sur une surface d’environ 7 hectares: rocaille à cactus, bambouseraie, bassin aquatique, etc.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page