Maroc

Fès : 27 MDH pour le réaménagement de la 2e tranche de la route Ouisslane

La commune de Fès vient de lancer un nouveau projet pour l’aménagement et l’élargissement de la deuxième tranche de la route Ouisslane. Les travaux concerneront l’aménagement et l’élargissement de la route, la réalisation du réseau d’assainissement pluviale et drainage, ainsi que la réalisation des fourreaux et des ouvrages en béton armé. 

La commune de Fès vient de lancer un projet pour la réalisation des travaux d’aménagement et d’élargissement de la deuxième tranche de la route Ouisslane. Nécessitant une enveloppe globale de 70 MDH, cette deuxième tranche, dont la maitrise d’ouvrage est confiée à la société Al Omrane Fès-Meknès, est estimée à 27 MDH et sera réalisée dans un délai de 12 mois. Les travaux concerneront, notamment, l’aménagement et l’élargissement de la route, la réalisation du réseau d’assainissement pluviale et drainage, ainsi que la réalisation des fourreaux et des ouvrages en béton armé.

Le premier tronçon de ce projet reliera le poste de la RADEEF au pont de l’ONCF (5 mois), alors que les travaux du deuxième tronçon commencent du pont jusqu’au giratoire de la route Bab Ftouh (7mois). Des responsables à la commune de Fès nous ont annoncé que ce projet sera réalisé en parallèle avec un autre chantier aussi important, à savoir celui de la création d’une nouvelle route au niveau de la Forêt Louajriyine. Considérée comme l’un des principaux chantiers qui fluidifieront la circulation au niveau de la ville de Fès, cette route reliera l’hôpital régional Al Ghassani à la porte «Bab Jdid» (menant à la place Rcif), ce qui permettra à un grand nombre d’automobilistes d’éviter les embouteillages au niveau du centre-ville. Elle permettra également aux habitants de la ville Skhinat et des quartiers populaires de Sidi Boujida et Bab Ftouh de disposer d’un accès direct à l’hôpital Al Ghassani.

Programme de réaménagement de 1 MMDH
Ce projet, qui devrait normalement être lancé en 2022, entre dans le cadre du programme de réaménagement du réseau routier de la ville. Doté d’une enveloppe de 1 MMDH, ce programme est réparti sur deux tranches, dont chacune dispose de 500 MDH.

Parmi les projets prévus par ce programme, on trouve également celui de l’aménagement de l’avenue Mohammed V avec 25 MDH, les réaménagements de la route entre le quartier les Mérinides et Jnanate (20,5 MDH), de l’avenue des FAR (15 MDH), de l’entrée de la ville (nord) entre quartier Ain Smen et giratoire Nakhi (14 MDH) ainsi que de la route de Sidi Hrazem (9 MDH). La première partie de ce programme, dont les projets devront être lancés avant 2023, fait l’objet d’un partenariat entre le ministère de l’Intérieur, le Conseil de la région, la Commune de Fès et la société Al Omrane Fès (maître d’ouvrage délégué).

À travers ce partenariat, la Direction générale des collectivités locales s’engage à financer la totalité des projets avec des versements annuels de 100 MDH, entre 2018 et 2022. Ce budget englobe la réalisation des études, les travaux d’assainissement, l’éclairage public et l’aménagement des espaces verts. Les principaux axes routiers concernés par cette première tranche sont, notamment, la route Ouisslane, les grands quartiers et les principaux axes donnant accès à la ville de Fès. Pour la deuxième tranche (500 MDH), elle concerne principalement la mise à niveau urbaine et l’aménagement des quartiers sous-équipés. Ce projet sera financé en totalité par le ministère de l’Aménagement du territoire national, à travers le Fonds de solidarité habitat et intégration urbaine (FSHIU).

Mehdi Idrissi / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page