Maroc

Fermeture des salles de sport. Après la stupéfaction, la contestation

Adoption de protocole sanitaire strict, espaces aménagés, désinfection régulière, programmation adaptée, baisse de la capacité d’accueil… Les salles de sport et de fitness disent avoir fait le nécessaire pour rassurer sur la sûreté de leurs espaces et du faible risque qu’ils représentent pour la propagation de la Covid-19. Mais les clichés ont la vie dure. Suite à la récente décision leur imposant de refermer leurs enseignes pour une durée indéterminée, suite à la hausse considérable du nombre de cas d’infections et de décès observés ces derniers jours au Maroc, la Fédération Marocaine des Professionnels du Sport (FMPS) monte au créneau.

Au moins être logé à la même enseigne que les commerces, cafés et restaurants, qui malgré la perte de 2 heures sur leur horaires de fermeture, ont un peu de répit jusqu’à 21 heures pour exploiter leurs enseignes. Même s’ils ne le disent pas de manière explicite, tel est l’enjeu de la levée de bouclier des propriétaires et exploitants de salles de sport. Ces derniers appellent les autorités à revoir leur copie pour la réouverture de leurs enseignes. «Les salles de sport ne sont pas le problème, mais la solution!», défendent-ils. La Fédération Marocaine des Professionnels du Sport (FMPS) en appelle au gouvernement de revoir sa décision du 2 août 2021 de fermer dès le lendemain pour une durée indéterminée les salles de sport afin de limiter la propagation de la pandémie de Covid-19, suite à la hausse considérable du nombre de cas d’infections et de décès ces derniers jours.


Consciente de la gravité de la situation épidémiologique actuelle, la FMPS tient avant tout à attirer l’attention du gouvernement sur l’inutilité d’une telle mesure qui suscite l’incompréhension générale tant chez les professionnels que chez les pratiquants. «Il est normal que le gouvernement veuille contenir la propagation du virus mais la décision de fermer n’est pas du tout justifiée. Les salles de sport ne sont aucunement responsables de la détérioration de la situation. D’ailleurs, depuis la réouverture en mars, aucun cluster n’y a été enregistré», fait valoir Mehdi Sekkouri Alaoui, président de la Fédération Marocaine des Professionnels du Sport (FMPS), ajoutant qu’aujourd’hui «il n’est pas plus risqué d’aller dans une salle de sport que dans n’importe quel commerce, café ou restaurant».

Salle de sport, commerce, café, restaurant. Qui est le plus risqué ?
Dans son plaidoyer, la FMPS souligne que des études espagnoles et anglaises démontrent que le taux de contamination dans les salles de sport est inférieur à 0,5% pour 100.000 visites. «Les salles de sport ne sont pas le cœur du problème, au contraire elles font partie de la solution pour faire face au Covid-19. C’est prouvé scientifiquement, faire du sport stimule le système immunitaire. Plus les marocains pratiqueront du sport régulièrement, plus ils seront en mesure de combattre le Covid-19», explique Othmane Meziane, Vice-Président de la Fédération Marocaine des Professionnels du Sport (FMPS) et Directeur Général de B-FIT. Tout en espérant que le gouvernement les entende et décide de mobiliser les salles de sport à ses côtés dans sa lutte contre la pandémie, la FMPS demande la réouverture de ces salles tout en proposant que l’accès soit réservé uniquement aux adhérents vaccinés, sur présentation obligatoire du Pass sanitaire, tel que déjà adopté par un grand nombre de pays.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page