Maroc

Évasion fiscale : le Maroc emprunte la business class

Faire partie des 140 membres signataires du traité de lutte contre l’évasion fiscale internationale équivaudra, demain, à un certificat de respectabilité auprès des investisseurs. C’est le cas du Maroc qui déroule la mise en œuvre des 15 points du paquet le plus important de cet accord, celui qui cible les montages complexes utilisés par les multinationales. Il s’agit du fameux BEPS-lutte contre l’érosion de la base d’imposition et le transfert de bénéfices, un acronyme bien connu des conseils fiscaux. Les...

Cet article est réservé aux abonnés

Abonnez vous pour lire cet article ainsi que tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Déjà abonné connectez vous ICI


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page