Maroc

Enseignement supérieur : l’UPF sur la voie de l’innovation et de l’entrepreneuriat (VIDEO)

Une cinquantaine d’étudiants ingénieurs des filières des systèmes embarqués, des énergies renouvelables et des systèmes énergétiques de l’Université Privée de Fès (UPF) ainsi que d’autres écoles du royaume ont participé à la compétition sur les énergies renouvelables et les systèmes énergétiques organisés dans le cadre de la deuxième édition de «la Semaine des Métiers de l’ingénieur» de l’UPF.

Les projets, présentés lors de cette compétition, sont de forte valeur ajoutée et s’appuient sur l’innovation avec une ambition de contribuer au développement socioéconomique régional et national. L’objectif est de concrétiser les idées des étudiants en projets et tirer le profit de leur savoir-faire pour créer des emplois et des richesses. Les trois premiers prix de la compétition ont été remportés par les étudiants de l’UPF. Il s’agit, respectivement, des projets «Smart water» (système d’économie d’eau), Green home Academy (cité universitaire écologique) et du Green oven (four écologique).


Ce concours vise à encourager les futurs ingénieurs à entreprendre des initiatives privées, à créer des startups, à tisser des partenariats avec les opérateurs économiques et les industriels et à chercher des incubateurs pour réaliser leurs projets Dans le cadre d’un concours d’idées pour l’aménagement de la salle des conférences de l’université, plus d’une dizaine d’étudiants ingénieurs ont pris part à une compétition dédiée à l’architecture et au bâtiment.

Cette dernière, qui a ciblé les étudiants ingénieurs de la filière «Design et architecture d’intérieure» des 3e et la 4e année de licence de l’UPF, a pour objectif de mettre en valeur les projets réalisés par les futurs ingénieurs de l’université. En présence d’un jury composé d’experts, Mostafa Akalay Nasser, directeur de l’École supérieure des métiers de l’architecture et du bâtiment à l’UPF, a souligné l’importance du savoir-faire et des compétences dont font preuve les jeunes architectes marocains.

Selon lui, «la situation actuelle interpelle la profession et les écoles d’architecture et rend d’autant plus légitime la question de la formation des nouveaux architectes au Maroc». Dans le cadre de la deuxième «Semaine des Métiers de l’ingénieur, initiée par l’UPF, plusieurs équipes d’étudiants ingénieurs appartenant à diverses écoles et facultés marocaines ont participé à la compétition nationale de la robotique.

Ce challenge purement scientifique vise à élaborer des projets de robotique et à permettre aux futurs ingénieurs d’améliorer leurs connaissances dans les domaines de la mécanique, de l’informatique et de l’électronique. Notons que la compétition a été marquée par une rude concurrence entre les équipes participantes, avec un concours portant sur la conception d’un robot qui suit un circuit parsemé d’obstacles.

Outre les compétitions autour du «Coding challenge», de la «Construction à l’extrême», du «Challenge start up» et de «la Compétition robotique», les étudiants ont participé à plusieurs débats sur différentes thématiques, dont «les Nouveaux métiers du digital» , «L’EdTech au service de l’apprentissage», «Transformation digitale au service de la formation et des métiers de l’ingénierie», «L’innovation dans la mobilité de demain… commence par vous aujourd’hui», «Les métiers de l’Ingénieur: quel avenir pour le Maroc?», «La réglementation dans l’efficacité énergétique» et «Appui et promotion de l’entrepreneuriat social et insertion socioéconomique des jeunes au Maroc». Signalons que lors de l’événement, deux conventions de partenariat ont été signées.

Mehdi Idrissi / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page