Maroc

Enseignement : la recette de l’Université Sultan Moulay Slimane

Depuis plus d’un an, l’Université Sultan Moulay Slimane a impulsé, en partenariat avec SAS Analytics, une stratégie de développement axée sur les nouvelles technologies. Cette stratégie permet aux douze établissements du réseau universitaire d’assurer avec efficacité la continuité des activités pédagogiques durant cette crise sanitaire.

La crise sanitaire et le confinement ont bouleversé les codes de l’enseignement supérieur classique. Seuls les établissements universitaires ayant adopté une stratégie digitale ont pu assurer la continuité de leur activité pédagogique en cette période critique. C’est le cas de l’Université Sultan Moulay Slimane (USMS), qui développe depuis quelques années une stratégie axée sur les nouvelles technologies. Le partenariat avec SAS, spécialiste mondial de l’analytique, est un exemple de projets liés à cette stratégie.

«Grâce aux solutions scientifiques mises en place, les étudiants ont pu poursuivre leur cursus, finir leur année universitaire et entamer la nouvelle dans les meilleures conditions», déclare avec fierté le management de l’USMS. En amont, les enseignants et les équipes administratives ont pu maintenir leur activité en télétravail et proposer une continuité pédagogique à tout le réseau universitaire. Réseau qui compte douze établissements répartis sur les villes de Béni Mellal, Khénifra, Khouribga et Fikh Ben Salah, et dont l’effectif est passé de 5.000 à plus de 20.000 étudiants au cours des quatre dernières années. «Dès sa prise de mandat il y a un an et demi, le nouveau président de l’université (ndlr : Pr. Nabil Hmina) a impulsé une stratégie de développement axée sur les nouvelles technologies. Notre principal challenge était d’entamer une procédure de digitalisation de l’ensemble de nos services dans tous nos établissements, en partenariat avec un expert dans le domaine, SAS Analytics, pour leur résultats performants dans le secteur», affirme Maria Zemzami, membre de la présidence de l’USMS. Concrètement, différents outils ont été mobilisés pour réussir ce virage stratégique.

«Nous avons mis à la disposition de l’USMS un accès direct à un environnement sur le cloud contenant la dernière technologique de SAS, dénommée SAS Viya et dédiée aux populations universitaires. C’est une nouvelle plateforme intégrée d’analytics qui offre des fonctionnalités de machine learning et d’intelligence artificielle», explique Hassan El Majidi, responsable Analytics et gestion des données SAS Maroc.

Généralement, cette solution est utilisée dans le secteur de l’industrie pour des usages de prédiction du comportement client, détection de fraude, analyse de risque etc. «Pour l’adapter au monde universitaire, nous avons mis en place des parcours de certifications sur ces mêmes technologies pour les professeurs et les étudiants», ajoute Hassan El Majidi. À noter que ces solutions sont livrées gratuitement dans des environnements cloud accessibles à tous, facilitant leur utilisation dans le cadre d’un enseignement à distance. Une chose est sûre, les universités qui ont développé une plateforme digitale ont gagné en performance. «Avec ce processus de digitalisation que nous accompagnons, le réseau d’établissements de l’USMS a pu se doter d’outils de travail et de partage qui lui ont permis de se distinguer en termes d’efficacité», renchérit Murray de Villiers, responsable SAS Global Academic Program en Afrique. En résumé, la plateforme numérique a permis à l’Université Sultan Moulay Slimane de s’engager plus rapidement sur la voie de l’excellence académique, renforçant la réputation de ses lauréats sur le marché de l’emploi. «Les recruteurs ne regardent pas le nom ou le CV, ils regardent l’université d’où est issu l’étudiant. Et si cette université a des programmes SAS de haut niveau, ils vont automatiquement positionner le CV en haut de la pile», indique Maria Zemzami. Déjà fructueux, le partenariat entre l’USMS et SAS est appelé à se renforcer. En effet, l’ambition des deux parties est de classer les étudiants du réseau universitaire dans le top ten africain, voire mondial.

Hassan El Majidi
responsable Analytics et Gestion des données SAS Maroc

SAS investit chaque année entre 25% et 26% de son chiffre d’affaires dans la recherche et développement de solutions. Dans le domaine de l’éducation, nous proposons des programmes de partenariat alliant la fourniture de solutions gratuites au développement de Masters spécialisés en Data Science et Analytics. Ces investissements sont donc à la portée de toutes les universités au Maroc.

Murray de Villiers
responsable SAS Global Academic Program en Afrique

Nous avons constaté que les étudiants, qui étaient détenteurs de certifications, avaient nettement plus de chances de trouver du travail, sachant que les certifications SAS sont reconnues mondialement. Idem pour les professeurs, cela donne de la valeur à leur candidature et à celles de leurs élèves.

Maria Zemzami
membre de la présidence de l’USMS

Les technologies de partage de datas ont été particulèrement bénéfiques, car elles ont permis à nos étudiants et à nos professeurs de poursuivre le cursus sans interruption malgré la crise, grâce à la collaboration sur l’ensemble des plateformes.

Sami Nemli / Les Inspirations Éco

Lions de l’Atlas : Comment Walid Regragui a métamorphosé l’équipe ?



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page