Maroc

DS3 et DS3 Cabrio, renieuses de chevrons

Du style, du chrome et même des chevaux, mais plus de chevrons ! La gamme restylée de la DS3 s’émancipe de sa maison-mère, Citroën. En effet et à première vue, du duo DS3-DS3 Cabrio, on note aussitôt la disparition du double chevron sur la calandre et sur le moyeu des jantes, tout comme l’inscription «CITROËN» qui figurait avant sur le hayon. Un restylage à connotation identitaire et au sortir duquel ces nouvelles DS arborent une nouvelle signature lumineuse à LED, ainsi qu’une calandre redessinée et avec une forme quasi-trapézoïdale. Sur la version découvrable, il est toujours question d’une capote coulissante, mais avec de nouveaux motifs de tissus qui se prolongent désormais jusqu’à l’encadrement de la lunette. Ces deux versions ont été dévoilées en grande pompe la semaine dernière au Musée du Louvre, comme pour faire passer un message. En effet et à quelques encablures de la Joconde, de la Vénus de Milo et autres trésors d’art, la nouvelle gamme DS3 se veut un chef-d’œuvre. Un constat qui prévaut à l’intérieur, à travers des matériaux de grande qualité et une présentation encore plus flatteuse qu’auparavant. Après le freinage automatique d’urgence et la caméra de recul, l’équipement se modernise, adoptant un écran tactile de 7’’ compatible avec les systèmes Apple CarPlay et Mirror Link qui reproduisent le contenu d’un smartphone. Mécaniquement, la DS3 débute avec un 3 cylindres 1.2 essence de 82 ch et culmine avec le 1.6 THP de 165 ch et même 208 ch pour la version Performance (remplaçante de la Racing). Au milieu, les diesel BlueHDI de 100 et 120 ch assureront sûrement le gros des ventes, mais cela pas avant mars prochain.


 


Mini Cabriolet JCW, adieu le brushing !
Fraîchement renouvelé, le cabriolet Mini a lui aussi droit au «travail» de John Cooper Works (JCW). Le préparateur attitré de la marque jeune du BMW Group a tenté de reproduire le même package sportif exécuté sur la Mini berline. À l’extérieur, on retrouve donc un bouclier spécifique et des roues de 17’’ (ou 18’’) abritant des étriers de frein Brembo, une double sortie d’échappement, ainsi qu’une calandre traversée d’une bande rouge et accueillant le logo JCW. À bord, le traitement est tout aussi suggestif, avec notamment des sièges sport et des pédaliers en acier. Pouvant afficher un motif façon Union Jack, la capote se déploie en 18 sec et jusqu’à 30 km/h. Forte du 2.0 l turbo de 231 ch, la Mini Cabriolet passe de 0 à 100 km/h en 6,5 sec et monte jusqu’à 242 km/h. Une vitesse de pointe pour le moins décoiffante, mais fort heureusement appuyée par un châssis et des trains roulants renforcés.


 

Jaguar F-Type SVR, révélée avant l’heure
Si cette photo n’est pas vraiment nette, c’est tout simplement parce qu’elle provient de la brochure d’un véhicule censé être dévoilé dans quelques semaines. En effet, la version SVR de la F-Type était attendue pour être révélée sur le stand Jaguar au prochain Salon de Genève, début mars. C’était sans compter une fuite en avant sur le net, montrant et renseignant sur la plus radicale des F-Type. Sans verser dans le tuning extrême, le style s’encanaille par l’adoption d’un bouclier échancré, un capot ajouré, un aileron fixe et quelques placages noirs. Ce même catalogue révèle surtout que le V8 5.0 litres associé à une boîte automatique à 8 vitesses glane 20 chevaux et atteint une puissance de 575 ch, dispersée via une transmission intégrale. Une cavalerie qui rend la F-Type encore plus véloce, avec précisément 322 km/h en vitesse de pointe et le 0 à 100 km/h exécuté en 3,7 secondes ! Prodigieux.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page