Maroc

Diplômes reconnus par l’État : l’accréditation de l’UPF reconduite jusqu’en 2027

La Commission nationale de coordination de l’enseignement supérieur (CNCES) donne son accord pour la reconduction par l’État de l’accréditation de l’Université privée de Fès (UPF) jusqu’en 2027.

Avec ses 39 filières accréditées, l’UPF accueillera, dès cette rentrée universitaire, un nouveau-né dans son panel d’établissements, à savoir la «Faculté des sciences et techniques de santé de Fès».  

L’Université privée de Fès (UPF) vient d’obtenir une nouvelle accréditation de reconnaissance par l’État de ses diplômes jusqu’en 2027. En effet, la demande de renouvellement de la reconnaissance par l’État de l’Université privée de Fès (UPF), a reçu un avis favorable, suite à l’évaluation par l’Agence nationale d’évaluation et d’assurance qualité de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique (ANEAQ), et après avis de la Commission nationale de coordination de l’enseignement supérieur (CNCES), réunie le 25 juillet 2022.

À partir de la prochaine rentrée universitaire, l’UPF proposera, dans un contexte de diversification de son offre de formation, 39 filières accréditées avec des diplômes reconnus par l’État, et accueillera un nouveau-né dans son panel d’établissements, à savoir la «Faculté des sciences et techniques de santé de Fès», avec des formations répondant aux besoins exprimés par les professionnels du secteur de la Santé.

Ces formations concernent des Licences professionnelles en «Sciences infirmières polyvalentes», en «Sciences infirmières anesthésie-réanimation», en «Technologies de laboratoire biomédical», en «Diététique et nutrition», en «Psychologie générale» ainsi qu’un Master en «Psychologie clinique».

En ce qui concerne l’offre de formation de la Faculté des sciences de l’ingénieur, et en plus des formations d’ingénieur d’État déjà existantes, (telles que le «Génie civil», le «Génie des énergies renouvelables et systèmes énergétiques» et les «Systèmes embarqués»), l’offre sera enrichie par une nouvelle filière d’ingénieur d’État en «Transformation Digitale» et un master en «Data Science».

Concernant la Fès Business School, son offre sera étoffée par le lancement de trois licences professionnelles («Gestion comptable et fiscale», «Management des organisations/option gestion des ressources humaines» et «Management des Organisations/option administration des affaires) ainsi que par une licence fondamentale («Sciences politiques et juridiques» et d’un master «Management hospitalier»).

Ces formations viennent ainsi en complément de celles existantes, à savoir les diplômes des Écoles nationales de commerce et de gestion (ENCG) en «Comptabilité», «Contrôle et audit (CCA)», et «Supply chain management (SCM)»… Pour les métiers de l’Architecture, l’École supérieure des métiers de l’architecture et du bâtiment propose une panoplie de filières d’ingénieur d’État portant sur «Architecture d’intérieur et Design» et «Architecture du paysage, urbanisme & aménagement».

Mehdi Idrissi / Les Inspirations ÉCO

Maroc : polémique au sein des agences de voyage


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page