Maroc

Dialogue social : le ministre de la Santé poursuit ses réunions avec les syndicats du secteur

Le ministre de la Santé et de la Protection Sociale, Khalid Ait Taleb a tenu, vendredi à Rabat, des rencontres avec des centrales syndicales représentées dans le secteur de la santé, dans le cadre d’un nouveau round de dialogue social avec les centrales syndicales, en vue d’une mise en œuvre réussi du chantier royal de réforme du système de santé.

Ainsi, le ministre a reçu Halima Chouika, membre du bureau national de l’Union nationale du travail au Maroc (UNTM), Abdelhamid Fathi, secrétaire général de la Fédération démocratique du travail (FDT) et Ali Lotfi, secrétaire général de l’Organisation démocratique du travail (ODT), dans le cadre d’une série de rencontres entamées cette semaine.

Au cours de la rencontre, M. Ait Taleb a passé en revue le projet de loi-cadre relatif au système national de santé, approuvé lors du conseil des ministres, présidé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le mercredi 13 juillet, soulignant que ce texte concrétise la volonté royale sur le terrain et va révolutionner le secteur de la santé au Maroc.

Il a souligné que ce projet porte un certain nombre d’avantages au profit des citoyens, et repose sur un ensemble de piliers, qui vont de la gouvernance à la gestion au niveau régional, en passant par la valorisation des ressources humaines du secteur de la santé et qui vont permettre de surmonter les problèmes du secteur.

M. Ait Taleb a salué, à cette occasion, les rôles importants joués par les centrales syndicales afin de garantir le succès de ce chantier royal et améliorer les conditions de santé des travailleurs au service des citoyens, exprimant sa confiance dans leur pleine implication dans la mise en œuvre efficace et avec une vision unifiée de cet important chantier royal.

De son côté, Mme Chouika a souligné que cette rencontre a été l’occasion d’assister à la présentation du ministre sur le projet de loi-cadre n° 06.22, notant que cette loi intervient dans le cadre de la mise en œuvre des orientations royales, de révision fondamentale du système de santé et dans la lignée du projet de loi-cadre n° 09.21 relatif à la protection sociale.

Dans une déclaration à la presse, Mme Chouika a ajouté que cette réunion vise à travailler dans un cadre de coopération et de partenariat entre les ministères et les centrales syndicales pour une mise en œuvre rapide et sûre de cette prometteuse réforme du système de santé, à laquelle tout le monde aspire, affichant son ambition de « créer une rupture avec la situation antérieure et réhabiliter le système de santé ».

Pour sa part, M. Fathi a indiqué, dans une déclaration similaire, que l’ODT a pris connaissance de la loi-cadre relative à la nouvelle approche du système de santé, poursuivant que la Fédération a exprimé son implication dans ce projet structurant.

Il a ajouté que ce projet va créer une révolution dans le système de santé, et plusieurs projets de loi, décisions et décrets intéressant le système de santé en découleront, que ce soit au niveau territorial ou au niveau des infrastructures hospitalières ou bien au niveau des ressources humaines, qui sont la base de la réussite de ce projet.

« Lors de la rencontre avec le ministre de la Santé et de la Protection sociale, nous avons été informés du contenu du projet relatif à la réforme du système de santé dans ses dimensions humaines et sociales », a indiqué, quant à lui, M. Lotfi, ajoutant que la réunion a été l’occasion de discuter de la perception générale de la réforme du système de santé.

Et d’ajouter, que le ministre a évoqué lors de cette rencontre, les différentes dimensions et la perception générale de la mise en œuvre de ce projet royal, car le système de santé occupe désormais une place fondamentale dans les politiques publiques, notant que le but aujourd’hui, est d’atteindre et de renforcer la souveraineté sanitaire, en plus d’encourager l’industrialisation nationale et valoriser les ressources humaines travaillant dans le domaine de la santé.

Ce projet va révolutionner la réforme du système national de santé dans le cadre de la mise en œuvre du projet relatif à la couverture sociale généralisée et à l’assurance maladie obligatoire, a-t-il conclu.

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page