Maroc

Développement : Tanger inspire les businessmen africains

Tanger est devenu une destination incontournable pour les délégations d’hommes d’affaires en provenance d’Afrique subsaharienne en visite au Maroc. En plus de s’inspirer du modèle de développement de la région, l’objectif est aussi de renforcer les opportunités de business.

Le développement de Tanger inspire de nombreuses villes africaines. C’est le moins qu’on puisse dire au vu des différentes délégations venues d’Afrique subsahariennes qui se succèdent dans la ville du Détroit. Dernière en date, celle de la semaine dernière, constituée en majorité de femmes d’affaires en provenance de Guinée, du Sénégal, du Bénin, du Togo, du Nigéria, du Burkina Faso et de la Côte d’Ivoire. Ces opérateurs économiques opèrent en majorité dans les secteurs des industries agroalimentaires, de la construction, du textile, ou encore du tourisme. Auparavant, en février dernier, une autre rencontre internationale s’était également penchée sur les moyens de renforcer l’ouverture des acteurs économiques de la région sur les marchés africains prometteurs. À l’instar de celle de la semaine dernière, cette séance a été organisée en partenariat avec la Chambre de commerce, d’industrie et de services de la Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima (CCIS-TTA). La direction régionale de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et le Conseil régional du tourisme en profitent, également, pour mettre en avant les atouts de la région.

Tourisme
L’objectif est à la fois de présenter le modèle de développement et de modernisation réussi ces dernières années dans la région, afin d’inspirer les villes africaines, mais aussi de favoriser le business entre les acteurs économiques locaux et ceux des pays du continent. À ce propos, plusieurs secteurs de coopération se dessinent. Au-delà du potentiel d’exportation dans le textile, ou encore des possibilités d’échanges économiques dans l’agroalimentaire, le secteur du tourisme se positionne en pôle position. Car il faut le dire, Tanger s’est imposée comme une vitrine dont le reflet émerveille presque partout à travers le continent. De plus en plus d’acteurs touristiques africains incluent les destinations du Nord du Maroc dans leurs packages d’offres touristiques.

Hub Tanger Med
Sur le plan de la logistique, ce sont les facilités offertes par la position stratégique du Port de transbordement Tanger Med qui suscitent l’intérêt des opérateurs et partenaires africains. À ce propos, il faut rappeler qu’au minimum 30% de l’activité portuaire de Tanger Med est dirigée sur les ports du continent africain. Cela, sans parler des nombreuses zones franches de la région, qui offrent un fort potentiel d’exportation. Par ailleurs, afin de favoriser le co-investissement et le business dans les deux sens, il a été décidé, lors de la rencontre tenue la semaine dernière, qu’une délégation d’hommes d’affaires de la Région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima se rendra prochainement dans un certain nombre de pays africains pour s’informer sur les opportunités d’investissement.

Soukeyna Touré
Présidente de la Plateforme «Pedeserra» internationale.

Nous avons la volonté d’œuvrer pour le renforcement des relations entre le Maroc et les pays d’Afrique subsaharienne. Cela passe par l’échange d’expériences et l’ouverture aux initiatives constructives et aux projets de développement dans les domaines de l’économie, du tourisme et de la promotion de l’attractivité territoriale.

Anouar Arbai
vice-président de la Chambre de commerce d’industrie et des services de la wilaya de la Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima (CCISTTA)

Cette visite reflète une volonté réciproque des acteurs économiques et touristiques d’insuffler une nouvelle dynamique à la coopération entre la Région du nord du Maroc et les pays subsahariens.

Région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima : zoom sur le travail des étrangers

Quel droit pour les étrangers d’intégrer le marché du travail dans la Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima ? Tel était le thème d’une rencontre organisée récemment par la Commission régionale des droits de l’Homme (CRDH), en partenariat avec l’Agence belge de développement. Cette rencontre a été l’occasion de mettre en lumière les différentes initiatives menées pour promouvoir l’intégration des étrangers dans le marché du travail de la région TTA, et de valoriser les expériences conjointes. Les interventions ont porté sur le rôle du Conseil régional dans la mise en œuvre de la politique publique territoriale, dans son volet lié à l’accès à l’emploi. En plus de la présentation du cadre juridique relatif à l’exercice d’une activité professionnelle au Maroc pour les étrangers, le rôle de l’Entraide nationale dans ce domaine a été mis en avant, ainsi que celui de différents intervenants, à l’image de l’Agence de développement social et de l’Inspection du travail.

Abdellah Benahmed / Les Inspirations ÉCO

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page