Maroc

Conjoncture : la croissance molle va se maintenir en France

La croissance du produit intérieur brut (PIB) en France devrait atteindre 0,3% au troisième trimestre de 2022, par rapport au trimestre précédent, estime la Banque de France dans son dernier point de conjoncture, publié jeudi. Malgré un niveau très élevé d’incertitude lié notamment à la crise énergétique, l’activité continue globalement de résister, selon les résultats de la dernière enquête de conjoncture réalisée par la banque centrale. L’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) a, pour sa part, prévu mercredi une croissance faiblement inférieure, de 0,2%, au troisième trimestre.

Selon l’enquête de conjoncture mensuelle de la Banque de France, menée fin août-début septembre, les chefs d’entreprise interrogés s’inquiètent davantage de la montée des prix de l’énergie et du risque d’éventuels rationnements à venir, ainsi que d’une augmentation possible de la consommation des ménages dans le contexte inflationniste actuel.

En revanche, les difficultés d’approvisionnement se tassent pour le quatrième mois consécutif, même si elles restent élevées dans l’industrie (51% en août, après 57% en juillet) et un peu moins dans le bâtiment (43% en août, après 48% en juillet), relève la Banque de France.

Les difficultés de recrutement n’ont pas significativement augmenté: 57% des dirigeants d’entreprise interrogés étaient toujours confrontés à de tels problèmes en août (contre 58% en juillet). La Banque centrale de France révisera le 15 septembre sa projection de croissance pour l’ensemble de l’année 2022, ainsi que pour 2023 et 2024.

S.N avec agences / Les Inspirations ÉCO

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page