Maroc

Conjoncture : comme un vent de stabilité

Le 3e trimestre qui s’achève a visiblement été porteur de promesses réjouissantes pour la plupart des secteurs économiques, malgré certaines contraintes liées à l’approvisionnement en matières premières, selon la dernière note du Haut-commissariat au plan (HCP). Les chefs d’entreprise demeurent confiants quant à la stabilité ou la croissance de leurs activités, ce qui est de bon augure pour l’économie à court terme. Détails. 

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de publier son rapport concernant les performances et les perspectives des divers secteurs de l’économie pour le 3e trimestre 2023. Au cours du 2e trimestre, une tendance positive a marqué le secteur manufacturier, avec une augmentation de sa production, notamment dans les domaines de l’industrie alimentaire, la fabrication de produits métalliques (hors machines et équipements), et la fabrication d’équipements électriques. Cependant, une baisse a été constatée dans l’industrie automobile et l’industrie du papier et du carton. C’est ce qui ressort de la dernière note publiée par le Haut-Commissariat au plan (HCP).

Concernant l’emploi, il a maintenu une stabilité, et les carnets de commandes sont restés à un niveau jugé normal par les dirigeants d’entreprise. Néanmoins, près d’un tiers des entreprises ont signalé des difficultés d’approvisionnement en matières premières, principalement d’origine étrangère. Le HCP fait savoir que, globalement, le taux d’utilisation des capacités de production (TUC) dans l’industrie manufacturière se serait établi à 76%.

Pour le 3e trimestre, les prévisions tablent sur une stabilité de la production, avec une hausse anticipée dans la métallurgie et l’industrie alimentaire, compensée par des baisses prévues dans la fabrication de produits minéraux non métalliques, l’industrie chimique et l’industrie automobile. En matière d’emploi, une stabilité est envisagée.

Industrie extractive : les phosphates en locomotive
Au niveau de l’industrie extractive, le 2e trimestre 2023 a été marqué par une augmentation de la production, principalement due à une hausse de la production de phosphates. Cependant, les prix de vente des produits ont connu une diminution, et l’emploi a enregistré une baisse. Pour le 3e trimestre, les entreprises de ce secteur anticipent une nouvelle hausse de la production, toujours liée à la production de phosphates, mais prévoient une diminution des effectifs employés.

Pour sa part, l’industrie énergétique a vu une augmentation de la production, principalement dans la production et distribution d’électricité, de gaz, de vapeur et d’air conditionné. Les carnets de commandes, quant à eux, sont restés à un niveau normal, et l’emploi a connu une augmentation. Une nouvelle hausse de la production est prévue pour le 3e trimestre, principalement due à la production et distribution d’électricité.

En ce qui concerne l’emploi, une stabilité est anticipée. Par ailleurs, la production dans le secteur de l’environnement est restée stable, attribuable à une stagnation de l’activité dans le captage, traitement et distribution d’eau. Les carnets de commandes ainsi que l’emploi conserveront une stabilité. Les entreprises de l’industrie environnementale prévoient un maintien de la production, en particulier dans les activités du captage, traitement et distribution d’eau, ainsi qu’une stabilité des effectifs employés.

Pour Badr Lachgar, analyste financier, l’industrie manufacturière enregistre une stabilité à tous les niveaux (production, demande, prix de vente et effectifs) comme en témoignent l’opinion des chefs d’entreprise de cette industrie. 40% à 70% des interrogés estiment que le niveau d’activité a stagné par rapport au 1er trimestre 2023.

«Sur les difficultés rencontrées, 31% des entreprises de l’industrie manufacturière ont rencontré des difficultés d’approvisionnement en matières premières. Mais le rapport du HCP ne précise pas la nature de ces difficultés. On peut penser sans doute à des difficultés de production chez les fournisseurs qui n’ont pas encore repris le rythme de production d’avant-Covid», relève notre source.

Et d’ajouter que l’industrie extractive connait une hausse plutôt liée à l’activité des phosphates, donc c’est assez conjoncturel car le cours et la demande de phosphates sont assez volatils au niveau mondial. Pour ce qui est des prévisions, Badr Lachgar estime que l’industrie extractive est celle qui connaîtra la plus importante croissance. Celle-ci sera portée, notamment, par l’activité des phosphates. Il atteste que la demande mondiale sur ce bien est en hausse depuis début Janvier 2023, et le Maroc, en tant que principal exportateur mondial du phosphate, pourra profiter de cette belle dynamique. De même, l’industrie énergétique connaîtra, selon lui, une forte activité en raison de la période estivale où le climat et le mode de consommation des Marocains créen un fort besoin en énergie.

La stabilité comme mot d’ordre
Le 2e trimestre 2023 a enregistré une stabilité de l’activité dans le secteur de la construction. Cela est dû à une hausse d’activité dans le génie civil et les travaux de construction spécialisés, compensée par une stabilité dans la construction de bâtiments. Les carnets de commandes sont demeurés à un niveau normal, et l’emploi a connu un statu quo. Les entreprises ont toutefois signalé des difficultés d’approvisionnement en matières premières, et une proportion significative des chefs d’entreprise a jugé la trésorerie comme étant «difficile». Les anticipations dans le secteur de la construction indiquent une augmentation globale de l’activité.

Cette hausse est prévue dans le génie civil, tandis que la construction de bâtiments devrait demeurer stable. Les effectifs employés devraient également rester stables. «Le secteur de la construction connaîtra forcément une hausse, comme anticipé par 30% des chefs d’entreprise. En effet, la période estivale pousse les acteurs économiques à accélérer les chantiers de construction pour profiter du beau temps», nous indique notre interlocuteur.

Kenza Aziouzi / Les Inspirations ÉCO


whatsapp Recevez les actualités économiques récentes sur votre WhatsApp

FLO Retail & Shoes : ouverture d’une succursale au Morocco Mall



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page