Maroc

Cap sur la productivité

Dari Couspate s’apprête à passer à la vitesse supérieure en investissant 50 MDH dans une nouvelle ligne de production devant augmenter ses capacités de 25%.


Dari Couspate se dit prête à sauter le pas et passer au palier supérieur en termes d’exportabilité de ses produits. Le leader national du couscous et des pâtes alimentaires, avec sa marque phare Dari, est en passe de finaliser la construction d’une nouvelle ligne de production devant augmenter sa productivité et permettre ainsi de cibler des segments de marché dans lesquels la société n’est pas suffisamment présente, notamment le marché africain.

Cette ligne de production a nécessité un investissement de 50 MDH, et devra concrétiser les ambitions de Dari Couspate à l’international, jusque-là freinées par sa production limitée, imposant à la société l’adoption de stratégies d’optimisation de ses ressources visant toutes à cibler les marchés à plus forte valeur ajoutée, tels que les marchés européen et asiatique. Les performances de Dari Couspate, cotée à la Bourse de Casablanca, ont été particulièrement remarquables. À fin juin 2015, le chiffe d’affaires était de 259,6 MDH.

À la fin de l’exercice passé, celui-ci a atteint 525 MDH, soulignant la stabilité évolutive qu’adoptent les indicateurs de performances de Dari Couspate. Fabriquant de couscous et de pâtes alimentaires depuis 1995, la société est devenue leader national de son secteur grâce à la qualité de ses produits, à sa politique d’innovation soutenue et à son développement ininterrompu à l’international.

Les deux sites de production, situés à Salé, recensent plusieurs lignes de fabrication entièrement automatisées, utilisant une technologie avancée de séchage à très haute température. La nouvelle ligne vient ainsi s’ajouter à l’arsenal industriel de Dari Couspate, une société familiale gérée telle une PME avec un potentiel de développement de moins en moins épuisable. 


 

Hassan Khalil
Directeur général de Dari Couspate

«Le succès d’une entreprise est exclusivement tributaire de sa bonne santé sociale»

Les inspirations ÉCO : Comment évoluez-vous dans les marchés national et international ?
Hassan Khalil : Nous évoluons doucement, mais sûrement. Dari Couspate est une société à dimension humaine, malgré les proportions réalisées en termes de chiffre d’affaires (525MDH en 2015), ainsi que la cotation en Bourse. Certes, nous sommes leader sur le marché marocain du couscous, mais cela n’altère en rien notre engagement envers la recherche continue de voies susceptibles de nous faire gagner des parts de marché. Cela dit, notre modèle de management est un modèle paternel, ou familial, où chacun de nos 195 collaborateurs compte. Nous faisons tous partie d’une même et grande famille. Cette philosophie nous a maintenus, jusqu’à très récemment, à un niveau de productivité maîtrisée et un ciblage sélectif. Je pense qu’il faut commencer petit et évoluer à son rythme afin que les changements de dimension n’impactent pas trop rapidement une croissance naturelle qui serait incapable de les absorber. C’est comme cela que nous voyons les choses et travaillons depuis la création de Dari Couspate en 1995. Seulement aujourd’hui, nous sommes prêts à passer à la vitesse supérieure.

Vous comptez augmenter votre capacité de production ?
Effectivement. Nous sommes en phase de concrétiser un projet d’extension de nos moyens de production. Un investissement de 50MDH a été mobilisé dans ce sens. Les produits Dari sont déjà présents dans plus de 30 pays. Le couscous Dari, en particulier, continue de susciter un engouement grandissant aux quatre coins du monde et ceci même au Japon, un marché particulièrement difficile à approcher de part la nature hautement imperméable de ses habitudes alimentaires. Cela dit, tout a été question d’optimisation des ressources. Il a toujours été plus avantageux pour nous de cibler les marchés européen et asiatique puisque la valeur ajoutée y est maximisée.
Désormais, avec la nouvelle ligne de production qui permettra d’augmenter nos capacités de +25%, nous pourrons enfin cibler le marché africain où notre présence n’est pas encore au niveau auquel nous aspirons et ainsi repousser davantage les limites imposées par la limitation des quantités produites.

À quel point l’entreprise familiale et les ambitions à l’international sont-elles des notions conciliables ?
Elles le sont dans le sens où la gestion familiale, comme je l’ai souligné, impose au management des réflexes sociaux et une attention particulière accordée à l’élément humain. Le succès d’une entreprise, qu’elle soit grande ou petite, est exclusivement tributaire de sa bonne santé «sociale». Et cela, Dari Couspate l’a compris depuis longtemps. C’est d’ailleurs pour cette raison que la croissance de notre société s’est faite lentement. Cela dit, c’est également grâce à cela que nous faisons preuve aujourd’hui de solidité technique et de pertinence stratégique. 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page