Maroc

Bosch passe au mode turbo

Le groupe vient d’ouvrir un centre de formation pour ses clients et utilisateurs finaux. Il compte, en outre, créer cette année une plateforme logistique régionale à Tanger.


Être plus proche de ses clients et utilisateurs finaux sur le continent et toucher de nouveaux publics. Ce sont les objectifs que s’est fixés le département Afrique du Nord de Bosch. Il s’agit avant tout pour ce géant mondial des technologies et des services de consolider sa présence sur un nouveau marché en pleine croissance. «Le potentiel de notre groupe en Afrique est énorme», déclare Jean-Marc Auffret, directeur général pour l’Afrique du Nord. Un avis que le directeur fonde entre autres sur le dynamisme du PIB, l’accroissement rapide de la population, la moyenne d’âge très jeune et l’émergence d’une classe moyenne qu’offre l’Afrique en général et le Maroc en particulier. Des perspectives que le géant allemand est désormais décidé à ne plus laisser entre les mains de la concurrence. «Notre stratégie consiste à renforcer notre offre surtout en ce qui concerne les services avant et après-vente», explique Vonjy Rajakoba, vice-président du département électroportatif Afrique. D’où la récente ouverture par le groupe d’un centre de formation pour sa division solutions de sécurité au sein de ses bureaux de Casablanca.

Cet espace d’une superficie de 200 m2, dispose à cet effet d’une salle spécialement conçue pour la formation des techniciens, proposant un programme complet aux différentes solutions de sécurité et un centre d’expérience présentant en situation une large gamme de solutions de sécurité et de communication, destinées tant au marché des particuliers qu’à celui des professionnels. Il est à souligner que le centre attend plus de 500 participants annuels tant pour les formations que l’expérimentation de ce nouveau centre. Dans ce même sillage, la branche outillage électroportatif du groupe a décidé d’établir son siège social africain, à Casablanca, pour les ventes, la commercialisation et la logistique ainsi que la création, cette année, d’un centre logistique régional pour l’Afrique du Nord et de l’Ouest à Tanger.

La branche, il faut le noter, ambitionne de proposer ses nouveaux outils en remplacement des outils manuels utilisés par les particuliers et les PME, ce qui devrait permettre au géant allemand de toucher le plus grand nombre de consommateurs. Il convient par ailleurs de noter, s’agissant de formation que Bosch a signé un protocole d’accord avec l’OFPPT visant le renforcement du contenu des formations, l’équipement et la certification des centres OFPPT ainsi que l’intégration professionnelle des jeunes techniciens diplômés à travers une coopération rapprochée entre les deux parties.

Pour rappel, Bosch est présent au Maroc depuis les années 50 à travers ses quatre secteurs d’activités notamment les solutions pour la mobilité, biens de consommation, technique industrielle, techniques pour les énergies et le bâtiment. La société emploie actuellement environ 80 associés dans le pays. Sur le plan continental, le groupe compte actuellement 800 associés dans dix pays et réalise des ventes annuelles de l’ordre de 350 millions d’euros.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page