Maroc

Béni Mellal-Khénifra : le CRI relance les travaux du CREA

La Région Béni Mellal-Khénifra redynamise son Comité régional de l’environnement des affaires (CREA-BMK), en définissant les chantiers prioritaires pour son développement. Dans ce cadre, le CRI a signé une convention de partenariat avec la Chambre régionale de commerce, d’industrie et de services de la Région, destinée à renforcer ses représentations provinciales. 

Une trentaine d’acteurs publics et privés ont participé aux travaux du Comité régional de l’environnement des affaires de Béni Mellal-Khénifra (CREA-BMK). Cette première rencontre, présidée par le wali de la Région/gouverneur de la province de Béni Mellal est organisée en partenariat avec le Centre régional d’investissement (CRI) et le Projet de développement socio-économique inclusif Béni Mellal-Khénifra (BMK-ISED).

Une occasion de mettre en exergue les potentialités économiques de la Région, d’identifier les entraves à son développement et de définir les chantiers prioritaires, notamment le marketing et l’attractivité territoriale, le foncier et l’urbanisme, l’intelligence territoriale, le financement, le développement d’une stratégie «cluster», ainsi que la simplification des procédures administratives pour les investisseurs et les entreprises en activité.

À travers la mise en place de ce comité régional, les acteurs économiques entendent relever les défis liés à l’environnement des affaires et à l’investissement tout en renforçant le dispositif législatif et réglementaire y afférent. À noter que le CREA-BMK sera composé de six groupes de travail, coordonnés par le Secrétariat général des affaires régionales (SGAR) de la wilaya, le CRI-BMK et le Projet BMK-ISED.

Ce dernier est mandaté pour veiller à la cohérence et la convergence des efforts des acteurs régionaux pour la promotion du territoire, la mobilisation d’une offre foncière mobilisable pour l’investissement, ainsi que la facilitation de l’accès aux informations et données régionales pour les investisseurs.

Le Projet BMK-ISED a également pour missions de proposer des mesures efficaces pour faciliter l’accès des TPME au financement, de lancer des chantiers visant la simplification des procédures liées à l’investissement et de constituer une force de propositions pour l’amélioration du climat des affaires.

En marge de cette rencontre, il a été procédé à la signature d’une convention de partenariat entre la Chambre de commerce, d’industrie et de services de la Région et le CRI Béni Mellal-Khénifra, destinée à renforcer les représentations provinciales du CRI. L’objectif étant de permettre un meilleur déploiement de l’offre de services de ce dernier dans les provinces de la Région, et de renforcer les liens de collaboration entre le CRI et la Chambre.

Placé sous la présidence du wali de la Région de Béni Mellal-Khénifra, le CREA-BMK, dont le secrétariat permanent est assuré par le CRI-BMK, sera composé de différents partenaires régionaux des secteurs publics et privés, notamment le Conseil régional, les services déconcentrés, les collectivités territoriales, les opérateurs économiques, les chambres professionnelles, l’Université Sultan Moulay Slimane, l’Agence régionale de Bank Al-Maghrib, les agences urbaines, l’ANAPEC, la CGEM Béni Mellal-Khénifra et l’OFPPT.

En tant que plateforme de dialogue et de concertation public-privé, le CREA-BMK se donne pour ambition d’être force de propositions et d’actions pour l’amélioration du climat régional des affaires. À ce titre, la cérémonie de redynamisation a été l’occasion, pour les participants, d’explorer les possibilités de déclinaison régionale de la politique nationale d’amélioration de l’environnement des affaires, pilotée par le Comité national de l’environnement des affaires (CNEA).

BMK-ISED 2020-2025
Le Projet de développement socio-économique inclusif de la Région Béni Mellal Khénifra (BMK-ISED) 2020-2025 comporte deux composantes, à savoir l’amélioration de la gouvernance et la participation citoyenne d’une part, et l’amélioration des conditions de vie et de l’activité économique, à travers l’innovation, d’autre part.

Ce projet est financé par l’Agence américaine pour le développement international (USAID) et mis en œuvre par un consortium dirigé par Family Health International 360 (FHI 360), une organisation à but non lucratif ayant une grande expérience dans la promotion de la croissance économique, à travers une gouvernance participative renforcée.

L’objectif recherché étant d’accompagner la Région dans la concrétisation de ses priorités de développement local, fondées sur une plus grande inclusion et une participation active des femmes, des jeunes, des personnes en situation de handicap et des communautés rurales, afin de promouvoir une croissance économique accélérée et plus équitable.

Mehdi Idrissi / Les Inspirations ÉCO

Maroc : polémique au sein des agences de voyage


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page