Maroc

Assassinat du député Abdellatif Merdas : Le crime politique écarté

Pourquoi a-t-on tué le député de l’UC Abdellatif Merdas, mardi à Casablanca. L’hypothèse de l’assassinat politique a été partiellement écartée par les premières conclusions de l’enquête ouverte par la DGSN.

L’Union constitutionnelle (UC) est sous le choc après le meurtre de l’un de ses membres, mardi à Casablanca. En effet, le député Abdellatif Merdas, élu à la 1re Chambre et membre du bureau politique de l’UC, a été tué à bout portant non loin de son domicile, dans le quartier de Californie.


Selon les témoins, les coups de feu ont tiré d’une voiture alors que le député regagnait sa demeure en fin de journée. Ce qui démontre le caractère prémédité de l’acte qualifié «d’ignoble» par le parti de l’UC. Mercredi matin, les limiers de la Direction générale de la Sûreté nationale ont annoncé avoir arrêté un suspect. Alors que l’enquête suit son cours, de nombreuses questions sont posées et concernent les motivations qui ont conduit à ce drame, assez inédit dans les chroniques judiciaires marocaines.

Les premiers éléments de l’enquête indiquent que l’auteur présumé est bien connu des services de police. Un fusil, arme utilisée pour l’assassinat, a été retrouvé au domicile du suspect. Les réactions ont été nombreuses et montrent la profonde émotion devant ce fait divers hors du commun dans la vie parlementaire et partisane et qui «s’apparente à un acte lié au terrorisme et qui ne doit pas être banalisé», selon le président du Conseil régional de Casablanca, Mustapha Bakkoury venu présenter ses condoléances à la famille de la victime. Pour le leader de l’Union constitutionnelle, Mohamed Sajid, ce crime est un «un désastre non seulement pour la famille d’Abdellatif Merdas, mais pour tout le parti qui a perdu l’un de ses membres actifs et qui était dans son 2e mandat». Une chose est presque sûre, l’hypothèse d’un crime politique est écartée.  


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page