Maroc

Anti-terrorisme: Chentouf et Baâli parlent

Hicham Baâli, est l’ex-numéro 2 du BCIJ./DR

La lutte anti-terroriste sera au cœur des débats en cette fin de semaine. Deux événements d’envergure se tiendront à El Jadida et Fnideq.
 
L’Amicale hassania des juges (AMH) invite les patrons de lutte anti-terroriste au Maroc pour une conférence à El Jadida le 17 mars. Abdelkader Chentouf, juge d’instruction chargé des affaires de terrorisme et Youssef El Alkaoui, président de la Chambre criminelle auprès de la Cour d’appel de Rabat et chargé des affaires de terrorisme prendront part à cette conférence organisée sous le thème : «Les crimes terroristes et les garanties d’un procès équitable». 
Hicham Baâli, le nouveau patron de la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) réservera sa première sortie médiatique à cette conférence. L’ex-numéro 2 du Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ) évoquera les moyens de lutte contre les crimes terroristes. 


Prendront part également à cette conférence Omar El Kazabri, cèlèbre imam de la mosquée Hassan II ainsi que Souleiman Fanjirou, avocat aux États-Unis, ancien officier dans le cadre du programme de lutte anti-terroriste au siège de l’ONU à Vienne. 

Quatre cents kilomètres plus loin, à Fnideq, un collectif d’associations composé de l’Observatoire du nord pour les droits de l’homme (ONRDH), le Barreau des avocats de Tétouan et le Club des magistrats du Maroc évoqueront, le 19 mars, le phénomène jihadiste dans une région touchée par le départ d’une centaine de jeunes de la région vers la Syrie et l’Irak. 

Pour rappel, entre 1.500 et 2.000 Marocains ont rejoint depuis 2012 plusieurs organisations terroristes, dont le Front al-Nosra puis l’Organisation État islamique (OEI).


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page