Maroc

ALCS : la lutte contre le sida à l’heure du coronavirus

L’Association de lutte contre le SIDA (ALCS) a pris une série de mesures afin d’assurer la continuité de ses services, pendant l’état d’urgence sanitaire. Depuis le début de la pandémie de Covid 19, l’association a développé des procédures spéciales pour ses employés, militants et bénéficiaires de ses services. L’ALCS a adopté de la méthode de travail à distance via les moyens informatiques qui leur ont permis de conduire leurs réunions périodiques par des techniques de visioconférence.

De même, le médecin du travail et les psychologues de l’ALCS ont été mobilisés pour assurer des consultations téléphoniques pour les employés  et les militants de l’association. Des notes internes adressées à tous les membres de l’association précisant les mesures et pratiques préventives, ainsi que les comportements à faire ou à éviter et en cas d’infection par le coronavirus éinsi que certaines directives pour une bonne adaptation aux conditions de quarantaine.


Les services liés à la prévention du VIH, des infections sexuellement transmissibles et de l’hépatite se sont poursuivis et l’ALCS a défini ses tâches de prévention pour inclure  la réduction des risques d’infection par le coronavirus dans ses activités. L’association a fourni des méthodes de prévention du VIH et de l’hépatite C, ainsi que des masques de protection pour tous ceux qui bénéficient de ses services. Tous les bénévoles et employés de l’association ont été formés à distance sur les mesures de protection contre  dle covid-19, où des liens vidéo ont également été préparés expliquant les moyens de prévention du virus.

L’ALCS a 19 sièges dans les villes du Maroc, et au sein de ces sièges, les services d’analyse et de diagnostic du VIH se poursuivent, avec adaptation aux conditions de cette crise sanitaire.

Les analyses se font par rendez vous, demandé par celui qui souhaite les effectuer avant son déplacement au siège de l’association. Le diagnostic est effectuée par un médecin ou une activiste associatf qui a été formé à cet effet. Les analyses peuvent également être effectuées par la technique d’auto-analyse,  la personne effectante elle-même l’analyse sous la supervision et les conseils d’un médecin. Dans certains cas, lorsqu’une personne ne peut pas se déplacer au siège de l’association, l’un des pairs éducateurs livre une auto-analyse à  domicile.

Parce que les mesures de quarantaine ne permettent pas les rassemblements, les analyses par des consultants  ne sont plus effectuées en dehors du siège de l’association, de même pour les analyses menéess à travers les unités mobiles de l’association.

Sur le terrain, en plus des médiateurs médicaux et sociaux de l’association qui continuent de donner et délivrer des médicaments aux personnes vivant avec le VIH, le reste des militant continue d’assurer la liaison  avec tous les bénéficiaires des services associatifs, et de leur donner des conseils et des informations de santé sur le Covid 19. Les bénéficiaires de la carte Ramid sont également soutenis et suivis  pour bénéficier des avantages qui leurs sont octroyés,notament concerant l’aide fiancière du Fonds de gestion.

M.F


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page