Maroc

Agadir/Rocade Nord-Est & Voie Express : le coût global revu à la hausse

Le coût de la convention initialement paraphée dans le cadre du PDU d’Agadir, pour la réalisation de la voie de contournement Nord-Est et de la voie Express Urbaine avait été arrêté à 1,402 MMDH. Il devrait passer à quelque 2,6 MMDH, soit un dépassement budgétaire de l’ordre de 1,2 MMDH. Détails.

Ce sont huit maîtres d’ouvrage du Programme de développement urbain (PDU) d’Agadir 2020-2024 que le ministère de l’Équipement et de l’eau a chargé de la réalisation de deux projets structurants, et ce, dans le cadre du second axe dédié au renforcement des infrastructures et décongestionnement de la ville d’Agadir. Il s’agit de la mise à niveau et de l’aménagement de la voie express urbaine avec l’amélioration de son niveau de service et de la voie de contournement Nord-Est. Trois années après la signature du PDU, où en sont ces deux projets pour lesquels les partenaires concernés dans le cadre du PDU se sont engagés à achever les travaux avant fin juin 2023 ? Lesdits travaux portent essentiellement sur la liaison entre l’aéroport Agadir Al Massira et l’enceinte portuaire d’Agadir et consistent en l’achèvement de la première et la deuxième section de la voie de contournement Nord-Est. À cela s’ajoute la réalisation de l’entrée numéro 4 sous forme d’accès reliant le giratoire d’Abaraz au départ de cette rocade vers la voie express urbaine entre l’avenue des FAR et le port d’Agadir, sur 2,5 km. Au total, 12 opérations ont été déjà lancées dont 8 pour la voie de contournement Nord-Est et 4 pour la voie express urbaine, soit un avancement global de l’ordre de 48%.

Aujourd’hui, le coût de la convention initialement paraphée (voie de contournement et voie express), qui a été arrêté à 1,402 MMDH, passera à plus de 2,6 MMDH dont 1,448 MMDH pour la voie de contournement Nord-Est et 1,183 MMDH pour la voie express urbaine. Le dépassement correspondant s’élève à 1,2 MMDH, dont 678 MDH pour la rocade et 551 MDH pour la voie Express Urbaine. Ce dépassement du coût initial a été entrainé, entre autres, par la conjoncture actuelle et la flambée des prix. Une commission a été instituée par le Comité de pilotage, de suivi et d’évaluation du PDU d’Agadir pour l’actualisation du coût de ces deux projets et la préparation de l’avenant à la convention initiale avec la fixation du montant final pour la mise en œuvre de ces deux projets.

2023 : 1,164 MMDH de versement des quotes-parts
Dans le détail, le ministère de l’Équipement et de l’eau a assuré – en vertu de la convention initiale – 32,1% du montant, soit 450 MDH. Pour sa part, le Conseil régional du Souss-Massa a pris en charge 23,8% de ce coût, soit 333 MDH. Le reste est réparti entre, d’une part, le ministère de l’Intérieur à hauteur de 251 MDH (17,9%) et d’autre part, la commune urbaine d’Agadir (16,9% à 238 MDH) et le ministère de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique (9,3% à 130 MDH).

Selon la Direction régionale de l’Équipement et de l’eau, l’opération d’expropriation a été complétement achevée alors que les études approuvées sont avancées à hauteur de 63%. Pour les crédits engagés, ils s’élèvent à plus d’1 MMDH, soit 78% du coût global alors que les versements des quotes-parts (pour l’année 2022-2023) passeront à 1,164 MMDH.

Pour le projet de rocade de contournement Nord-Est, réparti sur quatre sections, il englobera la réalisation de deux ponts, 15 trémies, 31 giratoires, 6 portiques et 2 passages supérieurs. Au total, les travaux totalisent 25 sous-projets et portent sur 60 km. Pour la première section de la voie de contournement reliant l’aéroport à la route nationale n°11 sur 6,3 km, les travaux sont avancés à 80% avec un coût de 85,4 MDH. S’agissant de l’ouvrage d’art sous forme de pont à poutres en béton précontraint (qui sera réalisé sur l’Oued Souss dans le cadre de la même section), il est avancé hauteur de 5% sur une longueur de 440 m. Son enveloppe globale est de 110 MDH.

Giratoire d’Abaraz :le commencement des travaux déjà acté
Pour ce qui est de la trémie sur la route nationale n°11, à proximité de l’entrée de Drarga, l’avancement physique des travaux est de 42% avec un coût de 85,7 MDH. En ce qui concerne la seconde section de la RN11 jusqu’à Hay Mohammadi, sur 9,3 km, l’avancement physique est estimé à 76% en deux voies 2×2. Elle permettra, entres autres, de réaliser deux accès à partir de cette rocade vers le barreau est-ouest, sur 1,9 Km, et le stade Adrar, sur 1,6 km, avec l’aménagement de quatre giratoires.

Parmi eux, celui d’Abaraz dont l’ordre de service de commencement des travaux a déjà été donné, le 28 janvier 2023. Il mobilisera, à lui seul, 21,7 MDH. Il s’agit aussi de l’aménagement de l’accès n°4, sur 2,5 km, (62 MDH) vers la voie express urbaine entre l’avenue des FAR et le port d’Agadir.

Dans ce sens, le renforcement et l’élargissement de ce tronçon sur 2×3 sur 4 km mobilisera 112,1 MDH. Le marché des travaux est en cours d’approbation. Par ailleurs, les études de la quatrième section sont en cours de réalisation. Cette section permettra de doter le complexe portuaire d’Agadir d’un troisième accès. Dans ce sens, l’ANP a déjà procédé à l’actualisation de son schéma de circulation.

Aujourd’hui, le port d’Agadir est accessible par deux entrées. Avec l’achèvement des travaux de liaison entre l’aéroport d’Al Massira et le port d’Agadir (1re et 2e sections) de la voie de contournement Nord-Est et le tronçon de la voie Express Urbaine entre l’avenue des FAR et le port d’Agadir, le temps du trajet – surtout pour le transport de marchandises – sera réduit, grâce à la suppression des goulots d’étranglement engendrés par la circulation des camions sur les principaux artères.

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO


whatsapp Recevez les actualités économiques récentes sur votre WhatsApp

FLO Retail & Shoes : ouverture d’une succursale au Morocco Mall



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page