Maroc

Agadir/Port sec sous douane : les acteurs régionaux se mobilisent

En attendant son officialisation, les contours techniques de ce projet, notamment le choix du terrain et les modalités de gestion et de fonctionnement, seront tracés lors des visites programmées par l’équipe de Tanger Med. À noter que MedZ est préconisé pour l’aménagement de cet espace. 

Une délégation multipartite, représentant les acteurs de la Région Souss-Massa, a effectué une visite de terrain au port de Tanger Med en vue d’étudier la concrétisation du port sec sous douane d’Agadir. Ce projet, qui a déjà reçu l’accord de principe de l’ensemble des opérateurs, permettra aux camions de Transport international routier (TIR) de la Région d’éviter les formalités au port de Tanger Med, en passant directement le contrôle, afin de réduire le temps de transit.

En attendant l’officialisation de ce projet, via une convention, ses contours techniques, notamment le choix du terrain et les modalités de gestion et de fonctionnement, seront tracés lors des visites qui seront effectuées par l’équipe de Tanger Med avec les autres opérateurs de la Région.

Pour le moment, c’est Tanger Med qui compte lancer les études de ce projet. Considéré comme un domaine d’extension de l’espace portuaire, MedZ serait, par ailleurs, préconisé pour l’aménagement de cet espace qui contribuera à la réduction des coûts. Il s’agit aussi de mieux capitaliser sur le potentiel qu’offre le TIR, notamment pour l’export des fruits et légumes au départ de la Région Souss-Massa. Si l’évolution du TIR se maintient à la moyenne de 8,5%/an, aussi bien pour l’export que l’import, Tanger Med devrait atteindre plus de 800.000 camions par an à l’horizon 2030, contre environ 459.000 en 2022.

Tanger Med : un trafic de 459.091 camions en 2022
Tanger Med a traité un trafic routier de 459.091 camions TIR en 2022, en croissance annuelle de 13%, principalement pour les secteurs de l’industrie et de l’agroalimentaire, avec des croissances respectives de 22% et 11%.

La répartition du trafic à l’export du TIR, par nature de marchandises, d’origines et de destinations, fait ressortir que les produits agricoles végétaux totalisent 25% de parts de marché en 2022, selon les chiffres présentés par Tanger Med dans une rencontre avec l’Association nationale des conditionneurs et exportateurs de fruits et légumes (ANCEFEL) à Agadir. Alors que la tendance observée tout au long de l’année précédente s’élève à 40% d’exportations de produits agricoles par le Port de Tanger Med, essentiellement vers l’Espagne (36%) et la France (28%) ainsi que le Royaume-Uni, l’Italie, les Pays Bas et le Portugal.

Par nature de produits, la tomate, avec ses différentes variétés, capte l’essentiel des exportations agricoles (661.000 tonnes sur plus de 2 millions de tonnes de fruits et légumes). Le reste est réparti entre les pastèques et les melons (286.000 tonnes), les poivrons et piments (144.000 tonnes), les fruits rouges (121.000 tonnes) et les agrumes (107.157 tonnes).

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page