Maroc

Agadir : où en est le Programme de développement urbain ?

Il ressort du bilan des 23 mois qui se sont écoulés, depuis le lancement du PDU, que le montant global des engagements contractés par les différents maîtres d’ouvrage délégués s’élève à 2,96 MMDH sur 6,3 MMDH, soit 47% du coût global du programme après la révision de son financement.

Le Programme de développement urbain (PDU) bouclera bientôt sa deuxième année de mise en œuvre avec un portefeuille de 94 projets. Etalé sur cinq ans (2020-2024), le PDU d’Agadir a tenu, mardi dernier, la 6e réunion de son Comité de pilotage, de suivi et d’évaluation, en présence de l’ensemble des membres constitutifs de ce comité, conformément aux dispositions de l’article 7 de la convention-cadre relative au financement et à l’exécution de cette feuille de route urbaine. Il ressort du bilan des 23 mois écoulés, depuis le lancement du PDU, que le montant des engagements contractés par ses différents maîtres d’ouvrage délégués s’élève à plus de 2,960 MMDH, soit 47% du coût total du programme.


Pour rappel, le montant global du programme, lancé le 4 février 2020, devant SM Mohammed VI, à la place Al Amal d’Agadir, est actuellement de 6,297 MMDH, au lieu de 5,9 MMDH initialement lors du lancement, en plus de la conclusion de la convention cadre et conventions spécifiques. «À l’issue de la mise en œuvre effective du PDU d’Agadir, 15 conventions spécifiques ont été conclues avec 6 annexes pour accompagner la mise en œuvre du programme», a annoncé Ahmed Hajji, wali de la Région Souss-Massa. En ajoutant que «le PDU a mobilisé 23 intervenants avec la tenue de 363 réunions techniques pour le suivi des projets, soit 20 réunions par mois», précise-t-il.

Financement : la commune et la région se mobilisent
Ce sont la Commune urbaine d’Agadir et le Conseil régional Souss-Massa qui ont mobilisé les montants les plus conséquents, en matière de financement dans le cadre du PDU, à savoir plus de 1,8 MMDH par la Commune urbaine d’Agadir, suivie du Conseil de la région avec environ 1 MMDH. Pour mieux accompagner la mise en œuvre de ce programme, le Conseil communal d’Agadir compte émettre un emprunt obligataire. Cette annonce a été faite par Aziz Akhannouch, président du Conseil communal. Lors de son allocution en visioconférence, il a affirmé que le rééchelonnement des contributions financières de la commune d’Agadir a été approuvé par le comité de pilotage afin qu’il soit en conformité avec les termes de l’emprunt obligataire, dans les prochaines semaines, et qui permettra, en plus, de faire face aux engagements financiers dans le cadre du PDU, et de financer le Plan d’Action communal de la ville d’Agadir.

Le constat est le même pour le Conseil régional de Souss-Massa. Selon Karim Achengli, président du conseil, les négociations ont abouti avec un établissement bancaire pour l’obtention d’une ligne de financement d’un montant de 1 MMDH. Cette somme servira, en partie, à couvrir l’ensemble des obligations financières dans le cadre du Programme de développement urbain de la ville. Toutefois, les démarches administratives et légales de contractualisation sont en cours par la Région Souss-Massa pour bénéficier de cette ligne de financement.

5,683 MMDH d’engagements en 2022
Au cours de l’année 2021, le PDU a enregistré l’achèvement des travaux de plusieurs projets pour un investissement global de 282 MDH, soit 4,5% du coût global du programme. Les projets, dont les travaux ont été achevés, sont la réalisation de 20 terrains de proximité dans les différents districts de la ville, en plus de la mise à niveau et le renforcement de l’éclairage public de l’Avenue Mohammed V.

A cela s’ajoutent l’aménagement et le renforcement de l’éclairage public de l’entrée de la ville, via Bensergao, et l’aménagement, l’élargissement et le renforcement de l’éclairage public d’un ensemble d’avenues et de boulevards, notamment l’avenue Moulay Abdellah, l’avenue Prince Héritier et l’avenue Al Mouquaouama. Il s’agit aussi de la réalisation de la première tranche du projet d’aménagement du parc urbain Ibn Zaydoun, la réalisation de la première tranche du projet de mise à niveau urbaine des quartiers sous-équipés de Tikiouine et la réalisation de la première tranche du projet d’aménagement des espaces verts à Anza et Bensergao ainsi que la réhabilitation de la salle couverte Zerktouni. Pour les projets en cours, ils sont au nombre de 43, totalisant un coût de 4,503 MMDH, soit 72% du coût du programme.

En plus des projets dont les chantiers sont en cours, les appels d’offres ont été lancés pour 16 projets supplémentaires du programme. Ils représentent un coût de 643 MDH, soit 10% du coût global, dont 9 ont déjà été approuvés pour un coût de 410 MDH. Quant au nombre total des projets en cours de réalisation ou dont les appels d’offres sont lancés ou approuvés, il est de 59, pour un coût de 5,146 MMDH, soit 82% du coût du programme. Les projets dont les études sont dans une phase très avancée sont au nombre de 33 et totalisent un coût de 1,66 MMDH, soit 17% du coût du programme. Par ailleurs, au terme de l’année 2022, les engagements totaux du programme devraient s’élever à 5,683 MMDH, soit 90% du coût total du programme.

La gouvernance du PDU : huit maîtres d’ouvrage
Pour rappel, la gouvernance dudit programme a été confiée à huit maîtres d’ouvrage. Il s’agit de la SDL Agadir Souss-Massa Aménagement, la SDL Grand Agadir pour la mobilité et les déplacements urbains en plus de la SDR du Tourisme Souss-Massa. Les autres maîtres d’ouvrage sont la Société Al Omrane Souss-Massa, le ministère de l’Équipement, le ministère des Habous et des Affaires Islamiques ainsi que le ministère de la Santé. Au cours de cette réunion, les représentants des entités ont exposé l’état d’avancement de chacun des projets qui leur ont été confiés, en notant les engagements pris depuis le lancement du programme, ainsi que les perspectives d’engagement. Ces exposés ont également été une occasion de présenter, le cas échéant, les contraintes et difficultés rencontrées dans le cadre de la mise en œuvre et la concrétisation des projets et les mesures proposées pour les surmonter.

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page