Maroc

Agadir : le réaménagement de la corniche accuse du retard

Au moment où la SDL Agadir Souss-Massa Aménagement a lancé deux appels d’offres afférents à la rue de la plage et ses artères périphériques ainsi qu’au marché des travaux de plantation, du système d’arrosage et d’entretien de la corniche d’Agadir, les autres opérations d’aménagement et d’équipement de la corniche d’Agadir tardent toujours à voir le jour. 

Dans la continuité des travaux engagés dans le cadre du schéma de circulation et de la voirie du secteur touristique et balnéaire, la Société de développement local (SDL) Agadir Souss-Massa Aménagement a lancé l’appel d’offres relatif à la rue de la plage et ses artères périphériques qui relie le giratoire du boulevard du 20 Août à la marina d’Agadir. L’estimation du coût des prestations, établie par le maître d’ouvrage dans le cadre du projet de réaménagement et de revalorisation de la corniche de la baie et de la zone touristique de la ville d’Agadir, a été arrêtée à la somme de 9 MDH.

Ce lot, qui inclut également la réfection de toilettes publiques existantes, s’ajoute ainsi aux travaux de voiries et leur éclairage public et espaces verts déjà exécutés tout au long du boulevard du 20 Août, Rue Oued Souss et Chemin des dunes. Alors que ces travaux nécessiteront un délai de six mois, y compris la période de préparation et d’installation du chantier, la SDL Agadir Souss-Massa Aménagement a lancé, parallèlement, le marché des travaux de plantation, du système d’arrosage et d’entretien de la corniche d’Agadir à hauteur de 3 MDH. Les travaux seront réalisés au niveau de divers sites dans la ville d’Agadir. Ils comprennent, entre autres, les travaux d’élagage des arbres et palmiers existant en plus de dessouchage des arbres et l’installation du système d’arrosage et des émetteurs ainsi que la plantation d’arbres, palmiers, arbustes et gazon. Il s’agit aussi des travaux de remplacement des végétaux. Les deux marchés seront adjugés à partir de la fin de ce mois de janvier 2023.

Le détail des projets par composante
Toujours est-il que les travaux d’aménagement de la corniche d’Agadir, proprement dit, tardent toujours à voir le jour conformément au calendrier initial fixé dans le cadre du PDU 2020-2024, notamment l’aménagement d’équipements sportifs et récréatifs de proximité, en plus du renforcement du mobilier urbain et la réhabilitation de la corniche. A cela s’ajoutent l’installation des équipements publics et la construction du musée Timitar, du centre d’information touristique et du complexe administratif de la plage.

Actuellement, les travaux se poursuivent au niveau du jardin belvédère sur plus de 2 ha alors que les opérations de construction du parking souterrain Bijaouane de la ville d’Agadir, notamment le premier lot afférent à la démolition et déviations des réseaux existants, ont été déclarées infructueuses en attendant leur relance. De surcroît, l’estimation de ce projet est d’environ 120 MDH. Il disposera de 1.573 places dont 723 places en surface et 850 en sous-sol. Quant à la piscine municipale et ses annexes, elles seront également déplacées dans le cadre d’une logique d’intégration de cet espace à la corniche de la ville, mais aussi en liaison avec les autres espaces.

Pour rappel, le troisième volet afférent au Programme de développement urbain d’Agadir, pour la période 2020-2024, a nécessité la mobilisation d’une enveloppe financière de l’ordre de 460 MDH. Il porte notamment sur l’aménagement urbain et l’impulsion de la zone touristique d’Agadir et également sur un portefeuille de 11 projets structurants.

Performances touristiques : bilan des 11 premiers mois de 2022

Par ailleurs, le taux de récupération de la destination Agadir a atteint l’équivalent de 83% et de 71% en matière d’ arrivées et de nuitées par rapport à l’année de référence de 2019. Durant les 11 premiers mois de 2022, les hôtels classés de la destination d’Agadir ont accueilli 923.408 touristes en 2022 contre 516.256 ressortissants durant la même période de 2021. En comparaison avec les onze premiers de 2019, c’est-à-dire de janvier à novembre, la station balnéaire avait accueilli plus de 1,1 million d’arrivées, soit un taux de récupération de 83% par rapport à l’année de référence ayant précédé la crise sanitaire de Covid. S’agissant des nuitées, les chiffres montrent que la destination est revenue à environ 71 % de sa performance touristique de 2019 depuis la relance des vols en février dernier.
Dans ce sens, les nuitées cumulées dans les hôtels classés de la destination Agadir ont enregistré 3,6 millions de nuitées de janvier à novembre 2022 contre 5 millions durant la même période 2019 et 1,6 million de nuitées au cours des onze premiers mois de l’année 2021 au sein des établissements d’hébergement classé de la destination. Par principaux marchés, la répartition des arrivées et des nuitées durant les 11 premiers mois de 2022 démontre que le marché national a déjà dépassé les performances de l’année 2019 en enregistrant l’arrivée de 452.919 touristes internes de janvier à novembre 2022 contre 436.794 nationaux cumulés durant toute l’année 2019, soit une hausse déjà de 3,56 % à un mois du bouclage de l’année 2022. Par contre, les marchés traditionnels, notamment français, anglais, allemand et belge, n’arrivent toujours pas complètement à récupérer leur performance d’avant-crise.

 

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page