Maroc

Agadir : après 56 ans, le Club Med s’en va !

Le Club Med a anticipé la fermeture de son resort d’Agadir, initialement prévue au 1er trimestre 2022 qui coïncide avec la fin de son contrat de bail. Une décision qui a été prise, selon le groupe, en accord avec Madaëf, branche tourisme de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG).

La descente aux enfers se poursuit pour l’hôtellerie à Agadir. Et cette fois-ci, ce sont les établissements situés en front de mer qui sont concernés par des fermetures. Alors que la plupart des hôtels situés en première ligne du parc hôtelier de la destination sont fermés depuis mars 2020, pour des raisons administratives liées au contexte de la pandémie, le village-hôtel du Club Med, lui, vient de mettre la clé sous le paillasson, comme on peut le constater sur son site web. En service depuis 1965, soit depuis 56 ans, le Resort d’Agadir était le tout premier établissement en dur permanent du Club Med sur le continent africain, après la reconstruction d’Agadir suite au séisme de 1960. Auparavant, le groupe comptait déjà une première implantation à Al Hoceima en 1963.
C’est dire combien cet établissement était chargé d’histoire, une véritable richesse pour le tourisme. Quelles sont donc les raisons qui ont poussé le Club Med à fermer définitivement ce village chargé de symboles ?


La Covid-19 a donné le coup de grâce
Selon la marque au trident, «ce sont principalement les évènements liés à la Covid-19 et les décisions administratives inhérentes, notamment les fermetures des frontières des pays européens qui sont les principaux marchés émetteurs, qui ont forcé le groupe à anticiper cette fermeture initialement prévue au 1er trimestre 2022. Cette date coïncidait avec la fin du contrat de bail». Selon le Club Med, cette décision a été prise en accord avec les propriétaires marocains, à savoir Madaëf. La branche de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) dédiée au tourisme est également propriétaire des deux autres resorts du Club Med au Maroc, en l’occurrence Marrakech La Palmeraie et Yasmina Cabo Negro à Martil. Toujours selon Club Med, «depuis quelques années déjà, le produit Club Med Agadir ne correspondait plus aux attentes des clients, ni aux standards de confort d’hôtellerie attendue, plus du tout en ligne avec la stratégie de montée en gamme et le positionnement premium du Club Med». Toujours est-il, le Club Med ne cache pas que le Resort d’Agadir a connu des années fastes et glorieuses jusqu’au début des années 2000. Remis à neuf intégralement en 1999, puis en 2005, le Village d’Agadir, qui est classé 3 tridents, est doté d’une capacité de 374 chambres, soit 782 lits. Cette fermeture constitue donc une grosse perte pour la destination Agadir en termes de capacité litière commercialisable en front de mer.

Réorientation de l’exploitation du groupe
Compte tenu de cette situation, le management du Club Med réorientera son exploitation au royaume avec une ambition de conserver sa position de leader mondial des resorts haut de gamme, tout compris pour les familles et les couples actifs, et de concentrer ses efforts sur les deux resorts qui représentent le futur du groupe au Maroc. Par ailleurs, y aura-t-il une éventuelle reprogrammation de la destination Agadir après ce contexte de pandémie ? Pour la marque au trident, «le Club Med pourrait revenir à Agadir ou de s’installer sur Taghazout dans le futur. Toutefois, le groupe doit également terminer les projets déjà entérinés.» En attendant, cette fermeture intervient dans un contexte plutôt particulier où l’hôtel Sofitel Agadir Royal Bay Resort (ex-Millenium), situé également en front de mer, a fermé ses portes le 30 juin 2020, date à laquelle le contrat de location gérance a pris fin entre son propriétaire émirati ABS Hôtels Properties Limited et le groupe RISMA, locataire gérant de cet établissement exploité sous contrat de gestion par Accor Gestion Maroc.

Le resort premium prévu à Essaouira
Par ailleurs, le Club Med a officialisé, en octobre 2020, le développement d’un nouveau resort premium à Essaouira. Il sera réalisé en partenariat avec le fonds d’investissement panafricain Grit Real Estate Income Group, pour un investissement d’environ 90 millions d’euros. Doté de 350 chambres, le Club Med d’Essaouira, devrait ouvrir ses portes en 2024. À l’occasion de la signature du protocole d’accord entre le Club Med et Madaëf pour relancer les resorts de Marrakech La Palmeraie et de «Yasmina» à Tétouan, le Club Med avait annoncé qu’il étudie d’autres destinations près de Chbika et aux environs d’Agadir. Sur ce dernier point, la future station d’Aghroud et la station de Taghazout (53 ha sous forme de trois parcelles réservées au village de vacances) pourraient reprogrammer, dans les années à venir, la destination Agadir dans le cadre de son offre touristique. Concernant le projet de rénovation-extension du Club Med Marrakech La Palmeraie, il mobilisera un investissement de l’ordre de 26 millions d’euros avec un prolongement de son bail jusqu’en 2031. Quant au projet de rénovation du Club Med Yasmina, à Cabo Negro, après une première rénovation réalisée en 2011, 3,5 millions d’euros seront investis pour mieux répondre aux attentes de la clientèle, accroître l’attractivité du resort et rallonger sa durée d’ouverture. 

Yassine Saber / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page