Maroc

Affaire du président de la commune de Louta: la justice a tranché

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Le polémique président USFPiste de la commune rurale de Louta, province d’Al Hoceima, a été condamné, jeudi, à deux mois de prison avec sursis, assortis d’une amende de 500 DH, par le tribunal de première instance d’Al Hoceima.

Les faits qui sont reprochés à Mekki El Hannoudi, c’est d’avoir incité à la violation du couvre-feu nocturne ramadanesque, instauré par les autorités compétentes, de 21 heures à 6 heures du matin.


Via un poste sur sa page Facebook, El Hannoudi avait écrit que, concernant sa commune, le couvre-feu aura lieu à partir de 23 heures, et non de 21 heures, et que les cafés et les commerces de Louta pourront restés ouverts.

Le président de la commune avait précisé à Le Site info arguait sur les spécificités de sa commune: population très restreinte, les habitations sont éloignées les unes des autres et les rares cafés fréquentés par le même clientèle.

M.S.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page