Maroc

Aéroport Mohammed V : le Terminal 2 mis en veilleuse

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Suite à la baisse vertigineuse du trafic passagers, imputable à la pandémie, l’aéroport Mohammed V de Casablanca s’est vu obligé d’orienter le trafic du Terminal 2 vers le terminal 1.

Avis aux voyageurs au départ et à destination de l’aéroport Mohammed V de Casablanca: tous les vols internationaux opérés au niveau de la plateforme aéroportuaire (enregistrement et embarquement) ont été transférés au Terminal 1, à partir du vendredi 7 mai. Ce transfert a été décidé et annoncé par l’Office national des aéroports (ONDA), en concertation avec les compagnies aériennes et les divers partenaires aéroportuaires. La mesure est relative à un souci d’optimisation des ressources aéroportuaires et de rationalisation des coûts d’exploitation, tant pour l’ONDA que pour ses partenaires, indique l’office dans un communiqué. En réalité, il ne s’agit pas d’un transfert, nous informe une source au sein de l’office, d’autant plus «qu’il n’y avait presque plus de trafic au niveau du Terminal 2». En somme, il s’agit d’une fermeture temporaire et non d’un transfert. Car, poursuit la même source, non seulement les passagers ne sont plus au rendez-vous mais, les recettes commerciales et aéroportuaires font aussi défaut.


Pour rappel, le trafic aérien au Maroc a accusé une forte baisse de 70,16% au premier trimestre de l’année 2021, par rapport à la même période de l’année dernière, avec un total de 1.466.634 passagers accueillis par les aéroports marocains. L’aéroport international Mohammed V de Casablanca, qui a accueilli 714.851 passagers, en baisse de 62,87% par rapport au 1er trimestre en 2020, a été durement impacté. Dès lors, nous explique-t-on, il n’y avait aucune raison de garder ouvert le terminal en question, composé de 9 passerelles télescopiques dont une triple passerelle pour l’accueil des avions de type A380, une zone de transit de 2.450 m2 disposant de 18 postes d’émigration, des équipements pour fluidifier le cheminement du passager, des facilités pour les personnes à mobilité réduite, une couverture wifi gratuite et illimitée, un parking voiture à proximité sur deux niveaux (2.075 places) et une aire de dépose-minute.

Pas d’embouteillage au T1
Par ailleurs, l’ONDA affirme qu’un dispositif signalétique clair et adapté est mis en place au sein et aux abords de l’aéroport pour faciliter l’orientation des passagers. Mieux encore, des agents d’orientation, reconnaissables à leurs tenues, sont également à la disposition des passagers pour apporter toute information ou aide. Concernant les passagers ayant déjà des vols initialement programmés au Terminal 2, ceux-ci seront également informés de cette mesure par leurs compagnies aériennes, poursuivent les autorités aéroportuaires dans leur communiqué de presse. Par ailleurs, selon la même source, l’ONDA procédera régulièrement, en collaboration avec ses partenaires, à l’évaluation de la situation, en fonction de l’évolution progressive du trafic et la levée des mesures restrictives de voyage.

«Le personnel de l’ONDA et celui de ses partenaires restent mobilisés en permanence pour offrir une expérience passagers saine et rassurante, et ce, dans les meilleures conditions de qualité de service, de sûreté et de sécurité», affirme l’office.

Selon nos informations, la probabilité qu’un embouteillage puisse se produire au niveau du Terminal 1, suite à la fermeture du second point d’accès de l’aéroport, est «nulle». Inauguré en janvier 2019, le Terminal 1 s’étend sur 76.000 m2 permettant l’accueil d’un trafic de sept millions de passagers par an. Le point d’accès qui était jusqu’ici réservé aux vols de Royal Air Maroc et des partenaires de celle-ci dans le cadre de l’alliance dispose d’installations et d’équipements modernes respectant toutes les précautions sanitaires. Aujourd’hui, «il reçoit peu de passagers», souligne notre source au sein de l’ONDA.

Par ailleurs, il faut noter que ce terminal dispose d’un espace dédié à l’enregistrement sur deux niveaux (33 comptoirs au niveau 0 et 52 comptoirs d’enregistrement à l’étage), un système de tri automatique des bagages d’une capacité de plus de 5.000 bagages/heure et une zone dédiée aux formalités de police départ avec 39 postes d’émigration dont deux dédiés au fast track. Il comprend également un hall d’embarquement sur deux niveaux abritant notamment une galerie commerciale qui offre un large choix d’enseignes nationales et internationales agencées selon le concept «Walkthrough commercial», des restaurants, des cafés et des salons VIP. S’agissant de la réouverture du Terminal 2, aucune date n’a été annoncée. Elle pourrait être décidée dès le retour du trafic aérien à la normale, ajoute notre source qui assure toutefois que la fermeture d’une partie de l’aéroport n’aura pas trop d’impacts négatifs sur les employés de la plateforme.

Khadim Mbaye / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page