Politique

Relations internationales : le Maroc renforce sa représentation aux organisations internationales avec 51 candidatures

Le renforcement de la présence du Royaume du Maroc au sein des organisations internationales s’est poursuivi en 2022 avec 51 candidatures au sein des organisations internationales, contre 43 candidatures en 2021, soit une hausse de 20%.

La dynamique engagée par le Royaume pour le renforcement de sa présence au sein des organisations internationales se poursuit. Le Maroc a couronné l’année 2022 avec 51 candidatures au sein des organisations internationales, contre 43 candidatures en 2021, soit une hausse de 20%. Ces résultats remarquables attestent de la pertinence de la stratégie que met en œuvre la diplomatie marocaine pour renforcer la présence du Royaume au sein des organisations internationales et régionales. Ils témoignent également de la position du pays en matière des droits de l’Homme, de développement durable, de désarmement, et de développement des TIC.

D’ailleurs, le Maroc a engrangé des succès électoraux probants, lui permettant de siéger au sein d’organes aussi prestigieux qu’influents dans l’agenda multilatéral de la paix et de la sécurité internationales, des droits de l’Homme, et du développement durable. Illustrant la crédibilité de l’action nationale en faveur de la pérennisation de la paix dans le continent d’appartenance, le Maroc a été élu pour un nouveau mandat au sein du Conseil de Paix et de Sécurité pour la période 2022-2025.

Considéré comme acteur majeur de l’action multilatérale pour un ordre maritime fondé sur le droit international, le Royaume du Maroc a été élu le 15 juin 2022 à la Commission des limites du plateau continental pour la période 2023-2028 à l’issue d’une intense campagne diplomatique de promotion, mobilisant l’ensemble de l’appareil diplomatique marocain. La candidature du Maroc était en lice face à celle de l’Algérie, du Mozambique, de Madagascar, du Kenya et du Ghana.

Acteur majeur pour le désarmement
En matière de candidatures aux organisations internationales relatives au désarmement, notamment pour l’interdiction des armes chimiques, le Royaume a enregistré trois succès électoraux, à travers sa réélection au Conseil Exécutif pour la période 2023-2025, au Comité directeur du Programme de l’OIAC pour le renforcement de la coopération avec l’Afrique pour la période 2022-2023, ainsi que sa désignation en tant que membre du Comité consultatif pour l’éducation et la sensibilisation de l’organisation pour la période 2022-2024.

Par ailleurs, le pays a été réélu, pour un mandat de 2 ans, à la présidence du Groupe d’évaluation et de mise en œuvre de l’Initiative globale de lutte contre le terrorisme (IGLTN). Le 11 octobre 2022, le Maroc a réussi d’intégrer le Conseil des Droits de l’Homme, en tant que membre pour la période 2023-2025.

Avec une écrasante majorité de 178 voix, cette réussite constitue une marque claire de la crédibilité dont jouissent les réformes institutionnelles et législatives lancées par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, pour la protection, le respect et la promotion des droits de l’Homme et des libertés fondamentales. Le Royaume du Maroc a été également réélu pour un troisième mandat consécutif (2023-2027) en tant que membre du Comité des droits de l’enfant.

En septembre 2022, le Maroc a également été élu au Comité exécutif de la Communauté des démocraties, pour la période 2022-2024. Cette élection consacre les choix démocratiques du Royaume et son engagement constant et irréversible, dans le cadre du Projet royal d’une société moderne et démocratique, en faveur de la promotion et de la protection des libertés, du renforcement des institutions démocratiques et de l’élargissement de la participation politique.

Le ministère de tutelle rappelle que l’ensemble de l’appareil diplomatique marocain, en coordination avec les départements concernés, restera ainsi mobilisé aussi pour le rayonnement de l’action du Maroc en faveur d’un multilatéralisme orienté vers l’action et basé sur les résultats, au service de la paix et de la sécurité internationales, du développement durable, et de la promotion et de la protection des droits de l’Homme.

Mehdi Idrissi / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page