Politique

Quatorze élus français en mission d’observation du scrutin du 8 Septembre au Maroc

Le Cercle Eugène Delacroix, association regroupant plusieurs élus français, a été accrédité par le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), pour conduire une délégation de 14 élus issus de toute la France pour une mission d’observation des scrutins électoraux (élections législatives, régionales et locales), qui se dérouleront le 8 septembre au Maroc.

« À l’instar des élections législatives de 2016, le Cercle Eugène Delacroix va déployer plusieurs élus francophones comme observateurs indépendants dans plusieurs villes et provinces du Royaume (Tanger, Fès, Meknès, Salé, Essaouira, Guelmim ou encore Laayoune) », indique le Cercle Eugène Delacroix.


« La délégation composée de 14 élus français de tous bords politiques prendra part, lundi prochain, à la session de formation des observateurs internationaux francophones, qui aura lieu à Rabat avant, pour chacun, de rejoindre son point d’affectation », précise la même source dans un communiqué.

Le contexte sanitaire vient accentuer le défi d’un moment démocratique important pour le Royaume qui va connaître pour la première fois de son histoire une simultanéité des scrutins. « Avec la délégation des élus du Cercle Eugène Delacroix, répartis à travers le Royaume, nous serons les témoins, en première ligne, de ce temps démocratique. Après l’accélération du développement économique qu’a connu le Maroc, nous sommes heureux en tant qu’élus d’accompagner les temps forts du Royaume. Cette mission d’observation nous engage dans une période sanitaire internationale compliquée et nous en prenons toute la mesure », a déclaré Khadija Gamraoui, secrétaire générale du Cercle Eugène Delacroix, qui conduit pour la 2ème fois cette délégation.

Depuis 2014, le Cercle Eugène Delacroix a pris part aux temps forts de l’amitié France-Maroc.

Composé de plusieurs dizaines d’élus de toutes les sensibilités politiques, il a su trouver sa place dans le paysage institutionnel entre Paris et Rabat. Impliqué sur les questions économiques, culturelles ou démocratiques, le Cercle vise à renforcer les partenariats entre les deux pays.

AJ

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page