Monde

Union européenne : négociations imminentes sur le chargeur unique

Les négociations sur le chargeur unique pour smartphones vont commencer. Un projet pour lequel le Parlement européen plaide depuis près d’une décennie.

Un compromis sera-t-il enfin trouvé en ce qui concerne la question du chargeur unique pour smartphones, sujet qui divise l’Union européenne depuis plusieurs mois ? Ce qui est confirmé, c’est que les négociations entre Parlement européen et Etats membres à propos du projet de Bruxelles d’un chargeur universel pour les smartphones, tablettes ou consoles et haut-parleurs portatifs vont débuter. C’est du moins ce qu’a annoncé mercredi le Parlement.

«Le Parlement est désormais prêt à entrer en négociation avec les gouvernements de l’UE sur la forme finale de législation», a indiqué l’institution lors de sa session plénière à Strasbourg. Notons que l’institution souhaite voir cette mesure étendue aux ordinateurs et les techniques de chargement sans fil harmonisées d’ici fin 2026, et ce, à la différence de la Commission. Le Parlement réclame également des étiquettes claires pour mieux informer les consommateurs sur les options de chargement. Globalement, cela fait dix ans que le Parlement plaide pour la mise sur le marché d’un chargeur commun pour les appareils portables.

«Bien que certaines entreprises aient pris de l’avance et aient volontairement introduit des initiatives visant à diminuer le nombre de types de chargeurs, cela reste insuffisant pour permettre à l’UE d’atteindre ses objectifs en matière de réduction des déchets électroniques», note le Parlement européen.

Les parlementaires plaident aussi pour l’harmonisation des solutions de recharge sans fil et intégration des technologies les plus appropriées ou des normes pertinentes dans la législation, l’amélioration de la surveillance du marché, y compris des garanties contre les produits non conformes ou le non-respect des obligations d’information, et le suivi des nouvelles technologies pour examiner l’application des lois aux nouvelles technologies de chargement.

Ils veulent, d’autre part, donner aux pays de l’UE un an pour mettre en œuvre la nouvelle loi au lieu de deux ans, comme le propose la Commission. Il est à rappeler que la Commission européenne avait proposé, en septembre dernier, une réglementation pour un chargeur universel, au nom des droits de l’environnement et des consommateurs, obligés d’accumuler les chargeurs incompatibles pour leurs différents appareils portables.

Une telle législation, qui doit avoir l’aval à la fois du Parlement – en faveur de ce sujet depuis des années – et des Etats membres, s’est jusqu’à présent toujours heurtée aux réticences de l’industrie, Apple en tête. D’une trentaine de types de chargeurs en 2009, ils sont passés aujourd’hui à trois: le connecteur Micro USB qui a longtemps équipé la majorité des téléphones, l’USB-C, une connexion plus récente, et le Lightning utilisé par Apple.

Bruxelles veut imposer le port USB-C à l’ensemble des appareils électroniques de petite et moyenne taille et découpler la vente des appareils de celle des chargeurs – ce qui permettrait d’utiliser indifféremment n’importe quel chargeur, tandis que l’harmonisation des technologies de charge rapide garantirait la même rapidité de chargement, évitant qu’elle soit bridée en cas d’utilisation avec un appareil d’une marque différente.

Avec Agences / Les Inspirations ÉCO

Maroc : polémique au sein des agences de voyage


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page