Monde

Une centaine de passagers survivent à un crash d’avion

 
L’avion de type Embraer 190, qui effectuait la liaison entre Durango, dans l’État de Durango, et Mexico, s’est écrasé vers 15h30 locales (20h30 GMT), avec 99 passagers à bord -dont onze enfants- et 4 membres d’équipage, tandis qu’il décollait au milieu d’un orage.

Une rafale de vent aurait «rabattu l’avion vers le sol», dont une aile aurait touché la piste, selon le gouverneur de l’État, Jose Aispuro. Les moteurs auraient alors été arrachés et l’appareil aurait glissé sur 300 mètres à travers un champ, où il s’est finalement immobilisé avant de s’enflammer.

«Il n’y a pas de décès», s’est réjoui Jose Aispuro. En fait, l’activation des toboggans aurait permis l’évacuation des passagers avant le début de l’incendie permettant ainsi de sauver la vie des 99 passagers à bord. 

Les images de la protection civile diffusées par les médias montrent un avion au milieu des herbes, la carlingue endommagée, partiellement consumée par les flammes.

L’accident a cependant fait deux blessés graves, dont le pilote, qui a dû être opéré de la colonne vertébrale, ainsi qu’une petite fille qui souffre de brûlures sur 25% du corps. 

Le directeur général d’Aeromexico, Andres Conesa, a précisé lors d’une conférence de presse que l’appareil, mis en service en 2008, «était parfaitement entretenu», mais n’a pas donné de détails sur les circonstances de l’accident. Il a remercié par ailleurs l’équipage «pour son professionalisme» et a salué l’attitude des passagers, précisant que tous les frais médicaux des victimes seraient pris en charge par la compagnie.

Le constructeur d’avions brésilien, Embraer, a, de son côté, annoncé l’envoi d’une équipe de techniciens sur place pour enquêter sur l’accident.

 

 
Immobilier : pourquoi les prix sont en hausse continue ?



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page