Monde

Science: En dépit des avancées, pourquoi le vaccin anti-Covid n’existe pas encore?

Toute l’attention du monde est actuellement portée sur l’état d’avancement des recherches scientifiques devant déboucher sur le virus qui permettrait de se prémunir contre le nouveau coronavirus.

En principe, les avancées technologiques réalisées par le monde de la science auraient pu laisser croire que le développement d’un tel serait l’affaire d’à peine quelques semaines. La réalité est tout autre.

D’emblée, il est utile de souligner que le volume du marché de la sérologie et des vaccins a atteint les 35 millions de dollars US. Néanmoins, il représente à peine 2 à 3% du volume global du marché pharmaceutique mondial.

C’est justement là que réside la complexité de la question: le développement d’une dose de vaccin pour lutter contre une maladie donnée entre son développement et sa mise à disponibilité du consommateur final, nécessite la mobilisation d’une technologie plus complexe et une durée plus longue que pour un médicament classique. Cela intègre la recherche, l’expérimentation, les autorisations sanitaires et gouvernementales… mais aussi de très lourds investissements,

Ces budgets peuvent aller d’un à 4 milliards de dollars au moins, indiquent les experts du domaine.

Autre facteur crucial: la fréquence du recours aux vaccins rend ce produit moins intéressant financièrement parlant que la production de médicaments à usage plus fréquents. En effet, la majorité des vaccins sont utilisés à peine une fois dans la vie d’un individu ou -au mieux pour ces entreprises pharmaceutiques- une fois par an.

Toutefois, l’impact économique de l’inexistence de vaccins peut s’avérer de loin plus lourd, comme c’est le cas actuellement avec l’apparition du Covid-19.

 

Maroc : polémique au sein des agences de voyage


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page