Monde

Le chef des armées françaises jette l’éponge

«Je considère ne plus être en mesure d’assurer la pérennité du modèle d’armée auquel je crois pour garantir la protection de la France et des Français aujourd’hui et demain, et soutenir les ambitions de notre pays», a déclaré le chef d’État-major des armées, Pierre de Villiers, dans un communiqué du mercredi 19 juillet, annonçant se démission officielle. 

Une décision qui met un terme à la tension palpable entre le président Macron et le sommet de la hiérarchie de l’armée française. Dans son discours du 14 juillet, Macron a froidement taclé le chef des armées en déclarant: «Je considère qu’il n’est pas digne d’étaler certains débats sur la place publique. J’ai pris des engagements. Je suis votre chef. Les engagements que je prends devant nos concitoyens et devant les armées, je sais les tenir. Et je n’ai, à cet égard, besoin de nulle pression et de nul commentaire».


Depuis plus d’une décennie, la grogne ne cesse de monter au sein de l’armée française, engagée sur plusieurs fronts de guerre sans avoir les moyens matériels et logistiques nécessaires pour assurer sa mission. Alors que les armées de plusieurs pays de l’OTAN se sont préparées à la guerre de cinquième génération qui se base essentiellement sur la technologie informatique, plusieurs rapports alarmants font état d’un vieillissement des capacités au sol et sur mer de l’armée.

L’autre source de la grogne touche à la doctrine militaire pour faire face aux nouveaux défis sécuritaires. En effet, depuis que le pays a été frappé par une vague d’actes terroristes, des unités de l’armée ont été déployées dans les points névralgiques du pays pour assurer la sécurité des citoyens, et ce contre l’avis de plusieurs hauts gradés de l’armée qui ont émis des réserves sur l’efficacité de cette mesure. Emmanuel Macron, en poussant Pierre de Villiers à la porte, augure d’un basculement du rôle de l’armée française dans les zones de conflits et de sa position au sein de l’OTAN. Une mission assignée au François Lecointre nommé chef d’état-major des Armées en remplacement de Pierre de Villiers

 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page