Monde

Israël : le retour de touristes autorisé à partir du 23 mai

Israël, qui a bouclé sa campagne de vaccination, relance la machine touristique.

Dès le 23 mai prochain, l’accès au sol israélien sera réouvert aux touristes. Les premiers visiteurs, depuis mars 2020, devraient ainsi commencer à revenir après une fermeture de frontières quasi-hermétique dans les débuts de la pandémie, et ce, grâce à une intense campagne de vaccination ayant permis de juguler localement la propagation du coronavirus. Les ministères de la Santé et du Tourisme ont indiqué que les touristes vaccinés pourront entrer en Israël en présentant un test PCR négatif avant d’embarquer dans leur avion et en faisant un test sérologique – pour prouver l’efficacité de leur vaccination – à leur arrivée.


Dans un premier temps, à partir du 23 mai, les touristes voyageant en «groupe» pourront ainsi visiter l’État hébreu, a indiqué dans un communiqué le ministère du Tourisme, précisant que le nombre de groupes autorisés devrait être «limité» pour débuter. Dans un second temps, les touristes voyageant seuls devraient être autorisés à entrer dans le pays, a ajouté le ministère soulignant que «les considérations sanitaires» allaient déterminer ce «calendrier». L’exigence du test sérologique pourrait être annulée en fonction de l’avancée des discussions avec les différents pays sur la validation de leurs certificats de vaccination par l’Etat hébreu.

Israël avait lancé, fin décembre, une vaste campagne de vaccination à la faveur d’un accord avec le géant pharmaceutique Pfizer qui a livré rapidement des millions de doses au pays en échange de données sur les effets de la vaccination dans ce pays qui dispose notamment de banques d’informations digitalisées sur les antécédents médicaux de sa population. Près de 5 des 9,3 millions d’Israéliens (53% de la population) ont reçu les deux doses du vaccin Pfizer en Israël. Mi-janvier, le pays avait enregistré un pic d’environ 10.000 contaminations par jour mais ce nombre est passé ces jours à moins de 200 par jour avec un taux de positivité des tests de 0.3%. Cette baisse des contaminations a permis aux autorités de réouvrir les restaurants, les bars et les plages et facilité aussi des accords avec Chypre et la Grèce afin de permettre aux Israéliens de voyager dans ces pays sous des conditions relativement souples. Près de 4 millions de touristes avaient visité Israël en 2019, un chiffre qui ne cessait de croître depuis plusieurs années, selon les chiffres du ministère israélien du Tourisme. La baisse en 2020 a été de plus de 80% en raison de la pandémie, avec seulement 850.000 touristes.

Sami Nemli / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page