Monde

Guadalajara autorise les actes sexuels en plein public…

La ville de Guadalajara a approuvé un changement de loi autorisant les relations sexuelles et l’exhibitionnisme en public ; à condition que personne ne s’en plaigne ! Au sens de ses initiateurs, ceci est un bon moyen pour mettre fin ou alléger la corruption causée par les policiers qui n’hésitent pas à interpeller de manière abusive les amoureux dans les lieux publics…

La ville de Guadalajara autorise désormais «les rapports sexuels et les actes d’exhibitionnisme de nature sexuelle» dans les lieux publics et ce, sans que la police vienne jouer les rabat-joie. Cette mesure vise à empêcher la police de Guadalajara d’extorquer de l’argent ou les aveux des couples qui affichaient leur amour en public, a déclaré un conseiller qui a présenté l’initiative.

Le Conseil municipal a adopté la réforme selon laquelle «les relations sexuelles ou les actes d’exhibitionnisme à caractère sexuel dans des lieux publics, les terrains vacants ou encore dans les véhicules, sont considérés comme des infractions administratives, car longtemps qu’un citoyen demande une intervention de la police».

Guadalupe Morfin Otero, la politique qui a proposé le changement, a cité une enquête dans laquelle 90% des personnes interrogées ont déclaré avoir subi une extorsion de la part d’agents qui les accusaient d’actes immoraux ou d’exhibitionnisme. Selon le journal mexicain, El Universal, les législateurs espèrent que ce changement permettra à la police de se concentrer sur la lutte contre des crimes plus graves.

Toutefois, dans une ville considérée comme l’une des plus conservatrices du Mexique, le Parti Action nationale (PAN) ainsi que le Parti révolutionnaire institutionnel (PRI) se sont opposés à cette initiative, demandant au Conseil de se concentrer sur l’élimination directe de la corruption dans la police.

Par ailleurs, de tels actes seront considérés comme des délits si un citoyen les dénonce aux autorités. Autrement dit : pas de délation…pas d’amende !

Baisse des prix du carburant : 1 milliard de DH de perte pour les distributeurs



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page