Monde

Ghouta orientale : Les forces syriennes avancent

Avec l’entrée en action des Forces du tigre, une force d’élite de l’armée syrienne, dans l’offensive contre les groupes armés qui terrorisent les populations civiles dans la Ghouta orientale, les choses vont de plus en plus vite. Malgré les bombardements des couloirs humanitaires par les terroristes, rien n’y fait.
L’Armée arabe syrienne a commencé sa percée sur l’axe de la Ghouta orientale pour attaquer de front les lignes de défense du groupe terroriste, Jaish al-Islam, et saisir de vastes zones dans la poche tenue par les rebelles. Ceci a permis la prise rapide de Hawsh al Dawahira ainsi que ses fermes et la stratégique route menant à Shifuniya, petite ville située directement au sud de la ville de Douma.

Les forces de l’Armée syrienne avec le soutien aérien des bombardiers russes et syriens ont combattu au cœur de la ville de Shifuniya, mettant Jaish al-Islam en situation difficile. Alors que l’intensité des affrontements sur plusieurs fronts s’accroît au milieu d’une escalade sans précédent des opérations visant à déloger les insurgés islamistes des environs de Damas, c’est une mauvaise nouvelle pour les soutiens des terroristes.


Auparavant, l’Armée arabe syrienne a réussi à encercler la ville fortifiée de Nashabiya après avoir repris Salhiya, Tal Firzat et Hazrama et par extension détruit les défenses du groupe rebelle dans le secteur sud-est de la Ghouta. Des avancées parallèles vers le nord à Shifuniya et Hawsh al-Dawahira menacent de provoquer un effondrement total des défenses terroristes installées le long des fronts orientaux, coupant toutes les grandes lignes logistiques et de communication dans la Ghouta centrale. Si Jaish al-Islam ne parvient pas à maintenir une défense adéquate à Shifuniya, tous les villages et terres agricoles au sud du village tomberont sous le coup impitoyable de l’offensive des tigres alors que Mesraba devient tout ce qui existe avant l’isolement total de Douma de la Ghouta orientale.

Dans un sursaut d’orgueil, Jaish al-Islam a affirmé via son compte Twitter avoir repoussé les six «attaques des milices d’Assad» sur la Ghouta orientale, tuant plus de 90 soldats syriens et détruisant de nombreux véhicules blindés dans une série d’embuscades sous le nom de code «Le jour de la tranchée». Une belle blague, selon l’armée syrienne.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page