Monde

Affaire Laurent-Graciet. La justice française valide les enregistrements

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

La Cour d’appel de Reims a jugé recevables les enregistrements contestés dans l’affaire des deux journalistes Catherine Graciet, 42 ans et Éric Laurent, 69 ans. Ces derniers, enregitrés a leur insu, ont été inculpés pour chantage et extorsion de fonds. Pour rappel, les deux journalistes sont soupçonnés d’avoir voulu extorquer trois millions d’euros au roi Mohammed VI en 2015, en échange de l’abandon d’un livre annoncé comme contenant des révélations gênantes à l’égard du royaume. Ils seront interpellés en août 2015, en possession de 80.000 euros en liquide.

L’arrêt indique «qu’il n’était pas de la responsabilité des enquêteurs de dissuader les plaignants de recourir à des enregistrements, dont la légalité était justifiée par l’état de nécessité», ont déclaré dans un communiqué, Éric Dupont-Moretti et Ralph Boussier, avocats du royaume du Maroc.


Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page