Culture

Tunisie : Les défis du nouveau gouvernement

Avec 168 voix sur un total de 217 députés, Youssef Chahed, issu du parti Nidaa Tounes, le nouveau premier ministre de Tunisie et son gouvernement ont obtenu la confiance du Parlement, lesquel premier ministre vient de prendre ses fonctions, ce lundi. Le gouvernement de Chahed (40 ans) est marqué par la présence massive de femmes et de jeunes, qui sont appelés à relever plusieurs défis.


Ce nouveau gouvernement compte parmi ses priorités, entre autres, la lutte contre le chômage, la corruption et le terrorisme. Youssef Chahed compte garder les titulaires de l’Intérieur, Hédi Majdoub, et de la Défense, Farhat Horchani, au vu de leurs efforts pour lutter contre le terrorisme qui sape encore le tourisme, après plusieurs attaques sanglantes.

Améliorer le quotidien des 11 millions de Tunisiens confrontés aux infrastructures déficientes et au manque global d’entretien de l’espace public est aussi le défi que le nouveau président devra relever. Ce gouvernement dit s’orienter, en 2017, vers l’austérité, alors que le pays a eu recours à un prêt du FMI d’un montant de 2,8 milliards de dollars. «Nous serons tous amenés à faire des sacrifices. Si rien ne change d’ici 2017, nous procéderons à l’austérité»déclaré Youssef Chahed.

La réussite de la grande conférence des bailleurs et investisseurs, prévue en novembre à Tunis, à laquelle 70 pays participeront, se révèle aussi une des priorités de ce nouveau gouvernement qui devra faire ses preuves au vu de la confiance que lui accordent les Tunisiens, après des années de révolte et d’instabilité.

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page