Culture

Paris : fin du pic de pollution ce week-end

C’est depuis dix jours que la capitale française est plongée dans un persistant nuage de particules ; ce qui a conduit les autorités à instaurer une circulation alternée des véhicules, explique l’Agence de surveillance de la qualité de l’air.
Les émissions issues du chauffage et du trafic routier sont à l’origine de cette brume toxique, conjuguées à une absence de vent et des températures qui créent un couvercle d’air chaud et maintiennent les particules près du sol.
«Les émissions de particules baissent généralement le week-end, avec le trafic, et le vent devrait se lever et disperser une part de la pollution», a expliqué vendredi à l’AFP, Amélie Fritz, la responsable de communication Airparif.
«Mais la vigilance reste de mise pour la semaine prochaine», en fonction de l’évolution des conditions météorologiques, ajoutant que «nous ne sommes pas aussi confiants pour la semaine prochaine».
Le vent devrait balayer samedi une part de ces concentrations, qui devraient rester ce week-end, entre 30 et 50 microgrammes/m3.
Selon l’OMS, la pollution de l’air est responsable de 42.000 décès prématurés en France et 400.000 dans l’Union européenne.


Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page