Culture

Livres : visite guidée du Siel

Force est de constater que les livres ne sont pas la grande tendance du siècle. En effet depuis quelques années et pandémie oblige, il y a péril en la demeure: celle des livres. A croire que notre cerveau est formaté pour consommer l’information et la désinformation des réseaux sociaux et des chaînes d’infos en continu. Et pourtant, lire c’est s’émouvoir, s’enchanter d’un rien, c’est ouvrir les yeux et voir le monde autrement et c’est surtout faire appel au cogito. Qui dit livres, dit libraires. Ces derniers sont passés par moult rebondissements et pour leur redorer le blason et renverser la tendance, le SIEL est de retour du 3 au 12 juin, à Rabat, du côté de l’esplanade de L’OLM Souissi. La rédaction des Inspirations ECO vous donne le programme de cette nouvelle édition qui fait peau neuve et promet de belles choses en perspectives.

La littérature africaine à l’honneur
Qui dit Rabat, dit forcément capitale de la culture, et cette année le SIEL aura une saveur africaine. Touchée d’un «injuste voile», la littérature africaine n’a cependant pas encore joui, comme mérité, d’une large diffusion dans son environnement africain, que ce soit par la diffusion et la traduction des textes littéraires et scientifiques ou par des activités culturelles. Ainsi cette année, l’esprit de l’intégration africaine est présent dans le programme culturel de cette édition, puisque «le pavillon d’honneur verra la présence de 16 maisons d’édition venant de différents pays d’Afrique afin d’exposer et de faire connaître au public leur production éditoriale», relève-t-on. Cette année, ce sont  400 intervenants qui animeront des rencontre débats, des signatures. Du côté de l’institut français, même son de cloche puisque, «Afrique(s) en devenir» est le titre de la programmation proposée par le Pavillon France au Salon international de l’édition et du livre (Siel). L’Institut français du Maroc (IFM), organisateur du stand, présentera un programme varié comportant des animations, des ateliers, des tables rondes et des rencontres. Le Pavillon France sera organisé sous forme de deux espaces. Le premier est dédié à l’Édition indépendante francophone du Sud afin d’accompagner les professionnels du livre et donner une visibilité à leur engagement en faveur de l’écriture francophone. Par ailleurs, l’espace Vitrine de l’Institut français du Maroc reflétera la programmation Afrique de cette édition, mais également les nombreux enjeux auxquels l’IFM est attaché : promotion de la lecture publique, de la langue française, accessibilité de la culture pour tous, notamment les plus jeunes, promotion du numérique, etc.


Zoom sur pavillon latino-américain
Comme à l’accoutumée, les ambassades latino-américaines résidant au Maroc participeront au Salon international de l’édition et du livre. Elles animeront le stand C21, durant toute la période du SIEL. Les représentations de l’Argentine, du Brésil, du Chili, de la Colombie, du Salvador, du Guatémala, du Mexique, du Panama, du Paraguay, du Pérou, de la République dominicaine et du Venezuela présenteront des livres de leurs principaux auteurs nationaux.

Ledit pavillon se dotera aussi d’une «Bibliothèque numérique latino-américaine» où le public pourra télécharger gratuitement, via des codes QR, divers livres numériques des principaux représentants de la littérature latino-américaine. Le stand C21 sera animé par plusieurs conférences programmées les 8 et 9 juin, ainsi que des activités culturelles et discussions.

Le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger : un programme riche et varié


Le CCME prévoit une programmation généreuse (autour de 70 activités), à la fois sur son pavillon au SIEL et hors des murs. La présence du CCME au SIEL sera déclinée autour de plusieurs axes. Le premier a trait à la découverte de nouvelles plumes marocaines issues de  l’immigration.

Des rencontres littéraires verront la participation de nouvelles plumes de la littérature marocaine des Pays-Bas, de Belgique, d’Italie, de France, d’Espagne et d’Allemagne, en partenariat avec la Fondation Hiba, la Délégation générale Wallonie-Bruxelles, l’Institut Cervantes de Rabat, l’Institut Nimar (Pays-Bas), le Centre culturel italien, l’Institut français du Maroc et la Fondation Hans Seidl.

Intitulé «Vivre dans l’immigration aujourd’hui», le second axe verra la tenue de tables-rondes organisées en partenariat et au sein de la Faculté des lettres et des sciences humaines de Fès, du laboratoire littérature, arts et ingénierie pédagogique de la Faculté des lettres et des sciences humaines, Université Ibn Tofaïl-Kénitra, et de la Faculté des langues, arts et sciences humaines d’Aït Melloul, Université Ibn Zohr- Agadir, et à l’Institut français d’Agadir .

Éliane Lafarge / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page