Culture

Les Beaux Arts se réunissent à Tétouan

La 14éme Rencontre des écoles d’arts de la Méditerranée s’est ouverte lundi soir à Tétouan, avec la participation des écoles d’arts représentants sept pays de la Méditerranée, et une volonté forte de redonner vie à ces rencontres en rupture depuis six ans.

La manifestation, un haut lieu de construction des ponts entre les différents pays et cultures du pourtour méditerranéen, se veut aussi une plateforme de partage des expériences entre les artistes de la région, ont souligné les organisateurs.


La volonté est de « travailler en faveur de l’inter-culturel et de la compréhension de l’autre, mais aussi de promouvoir les échanges et servir les académies des Beaux Arts dans la Méditerranée », a déclaré à la MAP, Mehdi Zouak, directeur de l’Institut national des Beaux Arts (INBA), qui abrite cette nouvelle édition.

La reprise de la rencontre, qui intervient « à l’initiative de Zouak », vise à « redonner une dynamique aux pays de la Méditerranée, parce qu’il est nécessaire qu’il y ait des synergies entre tous ces pays », a déclaré Christine Herrero, vice-présidente de l’institution Échanges culturels en Méditerranée (ECUME), co-organisatrice de cette manifestation.

Elle veut également transmettre le message que « quoi qu’il arrive, quels que soient les circonstances et l’environnement, la culture c’est le ciment des solidarités, c’est un partage qui peut se faire à travers la musique et les arts, un langage universel qui traverse les frontières », a dit Herrero.

L’ouverture de cette édition a été marquée par la signature de deux conventions entre l’INBA et l’Institut français du Maroc et entre l’INBA et l’École des Beaux Arts de l’université Aix-Marseille.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page